Art culinaire et cours de cuisine : formation subventionnée par le ministère du travailArticle Précédent
AshdodCafe et business-cafe.biz vous souhaitent «Shabbat Shalom» : dates, horaires, paracha…et prière pour nos soldatsArticle Suivant

Veille de Roch Hachana 5778 (2/5) | Rekhilout – chapitre 5 (1-2/4)

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article

Dedier une halakha - Bandeau

 #ChabbatChalom

Jeûner la veille de Roch Hachana

Le Choulkhan Aroukh rapporte que certains ont la coutume de jeûner la veille de Roch Hachana.

Celui qui a l’habitude de jeûner ce jour là et souhaite s’arrêter pour toujours (pour des raisons de santé, etc), devra procéder à une annulation des voeux (hatarath nedarim) avant la veille de Roch Hachana. Toutefois, s’il ne désire pas y renoncer pour toujours mais seulement pour cette année-là, n’a pas besoin de faire hatarath nedarim (annulation des voeux).

Si on est invité à une séoudat mitsva (comme par exemple la séouda d’une mila, etc.) alors on pourra y participer (sans faire hatarath nedarim ni racheter le jeûne).

Cliquez ici pour consulter le dossier complet et les sources

Rekhilout – Chapitre 5

1/ C’est un interdit de la Torah de croire à de la rekhilout  et il est plus grave d’accepter de la rekhilout que d’en dire.

2/ S’il entend de la rekhilout et voit que cela pourra lui servir par la suite, il a le droit d’écouter et de prendre ses précautions. Mais il n’a pas le droit de croire ni d’accepter entièrement les faits.

Cliquez ici pour consulter le dossier complet et les sources


Etude pour demain Chabbat à imprimer et à étudier demain soir

Rekhilout – Chapitre 5

3/ S’il voit chez son prochain des signes indiquant que celui-ci a l’intention de lui nuire, il a le droit de s’enquérir auprès d’autres si ses soupçons sont fondés.

4/ Même lorsqu’il est permis d’entendre de la Rekhilout, il peut seulement se méfier et prendre ses précautions pour ne pas subir de tort, mais il n’a pas le droit d’y croire entièrement. Il n’a pas non plus le droit de nuire à la personne en question ni même de refuser de lui rendre un service qu’il y a lieu de rendre à n’importe quel Juif.

Cliquez ici pour consulter le dossier complet et les sources

©LaQuotiHalakhique

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Macabi
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
Mishkan Ashdod Culture

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël