Découvrez en avant premiere Article Précédent
Veille de Roch Hachana 5778 (5/5) | Rekhilout – chapitre 6 (1/4)Article Suivant

« J’ai fondé, à Bâle, l’Etat juif » – il y a 120 ans… par le pasteur Gérald FRUHINSHOLZ

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
« J’ai fondé, à Bâle, l’Etat juif » – il y a 120 ans… par le pasteur Gérald FRUHINSHOLZ

Note écrite dans le journal personnel de Herzl après le premier congrès sioniste à Bâle, le 29 août 1897: « Si je veux résumer en quelques mots ce congrès de Bâle – je me garderai bien de le faire publiquement – c’est ceci: « J’ai fondé, à Bâle, l’Etat juif ». Une telle parole dite aujourd’hui à haute voix provoquerait certainement un rire universel. Peut-être dans 5 ans, mais sûrement dans 50 ans, chacun comprendra ».

Théodore Herzl, le Moïse des temps modernes
Cet homme avait prophétisé la création d’Israël précisément 50 ans avant ! Théodore Herzl (1860-1904), né à Budapest et journaliste à Vienne, a eu ce choc salutaire à Paris, découvrant l’horrible visage de l’antisémitisme Français avec « l’affaire Dreyfus ». Herzl écrit alors « Der Judenstaat » (L’État des Juifs). Théodore Herzl est le prophète des temps modernes ayant eu la vision d’un Etat capable d’accueillir les Juifs du monde entier.

Un Congrès controversé
« Le premier congrès sioniste fut créé par Theodor Herzl en tant que parlement symbolique pour tous ceux qui soutenaient la mise en œuvre des objectifs du sionisme. Initialement, le congrès aurait dû avoir lieu à Munich, en Allemagne. Cependant, en raison de l’opposition des responsables locaux des Juifs orthodoxes et des Juifs réformés, M. Herzl décida de transférer le rassemblement dans la ville de Bâle. Le congrès s’est tenu dans la salle de concert du Casino municipal de Bâle le 29 août 1897 » (wikipedia).
Dans sa quête auprès des « grands » de ce monde, pour trouver un territoire de refuge pour son peuple, Herzl s’est en effet heurté à une forte opposition des Juifs (1) pour ce projet fou. Malgré cela, Herzl put réunir plus de 200 personnalités juives issues de 17 pays, et une dizaine de chrétiens sionistes étaient présents.

Des chrétiens, amoureux de Sion
Parmi ces chrétiens se trouvaient Henri Dunant et le pasteur William Hechler.
– Henri Dunant, fondateur de la Croix-Rouge : « Quarante ans avant ce célèbre congrès sioniste, Henri Dunant s’était impliqué pour le rétablissement de l’Etat juif en Palestine. Ce chrétien suisse était persuadé que seule la pratique du judaïsme sur ses propres terres, pouvait préserver les Juifs d’indicibles souffrances. Comme cet homme avait raison ! En 1873, Dunant fonda la «Société internationale pour la Palestine», et rédigea un mémorandum établissant que les grandes puissances devraient garantir la neutralité de la Palestine et que les Juifs pourraient y retourner. Malheureusement, les efforts de Dunant n’eurent que très peu d’échos chez de nombreux hommes d’Etat » (Regard chrétien)

Hechler4
Le pasteur William Hechler (Shalom Israël) – Oserons-nous dire que sans ce pasteur qui a montré à Theodor l’importance des prophéties et lui a ouvert les portes des Puissants de ce monde, Herzl n’aurait pu aller jusqu’au bout de sa démarche ?… C’est un écrivain juif qui le dit, Jerry Klinger, président de la Jewish American Society for Historic Preservation. Il écrit :
« Le sionisme politique et l’état moderne d’Israël sont en grande partie issus de la farouche volonté de Théodore Herzl. Mais s’il n’y avait eu pas un chrétien, Herzl serait resté un écrivain autrichien excentrique, obscur et oublié depuis longtemps. Ce chrétien c’est le Rev Hechler, nous avons une « dette sioniste » envers lui, et on l’a oublié ».

Voici un texte écrit à partir des notes de Theodor Herzl qui témoigne bien de ses recherches s’avérant infructueuses (texte de Jerry klinger) – ce fut un échec avec le Grand-Duc de Baden et le Kaiser, avec le Tsar, et bien sûr avec le Sultan de Constantinople qui lui avait été présenté par un chrétien hongrois, Nevlinski. Le Sultan, chef de l’Empire ottoman, ordonna que les frontières de la Palestine soient renforcées pour empêcher les Juifs d’entrer! Mais malgré ces échecs, le projet que Dieu avait initié au travers de Herzl et Hechler prit son essor, et comme chacun sait, il aboutit 50 ans plus tard (un jubilé) : le 29 nov 1947, le plan de partage pour un Etat juif fut approuvé par l’Assemblée générale de l’ONU, à New York, par le vote de la résolution 181.

William Hechler un « Juste » qui a contribué à la création d’Israël
Quel visionnaire que ce Herzl, mort trop tôt, et quel Dieu incroyable Israël possède, souvent déroutant mais fidèle à Lui-même, jaloux de sa gloire ! Aujourd’hui, Herzl est à la bonne place, au « mont Herzl » à Jérusalem ! Visitons également son musée , c’est une superbe leçon d’histoire.
Mais quel dommage que son ami Hechler ne soit pas à ses côtés, c’est ce que Théodore avait pourtant souhaité. Le pasteur Claude Duvernoy, qui habitait à côté du Mont Herzl, aurait également été heureux de les savoir réunis.

Ce serait justice d’honorer William Hechler comme « Juste »…
Je cite Jerry Kligman : « Hechler est resté au côté de Herzl au cours des six années de la lutte infructueuse pour un Etat juif. Quand Herzl est mort au début du mois de juillet 1904, c’était Hechler qui était à son chevet. Herzl avait demandé que Hechler soit rappelé par le mouvement sioniste et honoré pour tout ce qu’il avait fait pour le peuple juif.
Hechler est mort comme un pauvre oublié à Londres, fin janvier 1931. Sa tombe n’a pas eu l’honneur d’une pierre tombale. La communauté juive sioniste viennoise avait pensé à une statue pour lui en 1934. Les ténèbres de l’Holocauste à venir approchaient. Le projet de la statue n’a jamais été suivi. Ironiquement, c’est Hechler qui avait prédit qu’une terrible calamité tomberait sur les Juifs si un Etat juif n’était pas créé. Personne n’a écouté ».

note1(1) Il y a parmi les Juifs, trois tendances d’opposants au sionisme (le Monde) :
– Les religieux pour lesquels un état juif en Palestine constituerait une hérésie.
– Les tenants de l’émancipation qui refusent de s’enfermer dans la judéité.
– Le Bund (Algemayne Yiddischer Arbeter Bund / Union générale des travailleurs juifs) fondé en 1897, très implanté en Russie et en Pologne, militant pour une autonomie culturelle juive et ceux qui s’engagent dans les organisations socialistes ordinaires.

http://www.shalom-israel.info/

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Culture

La sécurité a Ashdod : Système et établissement des plus performants

La sécurité a Ashdod : Système et établissement des plus performants   0

  Aujourd'hui, juste avant la convocation du Comité chargé de la préservation économique en état  d'urgence, la municipalité d'Ashdod a inauguré le centre opérationnel le plus avancé d'Israël. Le centre rénové [...]

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Macabi
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
Mishkan Ashdod Culture

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël