Lors d’une soirée passionnante remplie de lumière, le café « Barista » a ouvert ses portes au Mishkan leumanuyot Abama
Barista est un terme d’origine italienne qui désigne une personne derrière un comptoir, servant à la fois des expressos et des boissons alcoolisées. Il signifie aussi approximativement « barman ».
Le nom « Brista » est également synonyme de café professionnel.  Les employés de Barista, tous des jeunes qui vivent a Ashdod ont reçu une formation spécifique par des professionnels du café, des pâtissiers, (Aroma au Lev Ashdod, La Brioche rue Rogozin, le chef Guy Peretz). Ce projet a été entièrement porté par Simona Morali qui dirige le service municipal pour la lutte contre la violence  et la toxicomanie.

La soirée officielle a été ouverte par Angelica au violon et Alexander au violoncelle – un duo de musiciens  talentueux. Dans le hall du Mishkan a été installé un buffet avec les traditionnels beignets, des plateaux de fruits et des biscuits et une foule colorée a profité de ces moments chaleureux jusqu’à l’ouverture de l’émouvante cérémonie.

Shaouli Dahan, le chef de projet a ouvert la soirée et a salué les présents avec des vœux de Hanoucca,

Parmi eux : le Rav Meir Abuhatsira, l’avocat Meir Ben Simon, la directrice du service municipal pour la lutte contre la toxicomanie Simona Morali, le directeur général du Mishkan Moti Malka, David Kakon qui a accompagné l’ensemble du projet en termes de design, Mme Dina Baoulpan directrice générale adjointe de la municipalité et bien sûr les employés de Barista et leur famille ainsi que d’autres invités.

Moti Malka PDG du Mishkan a déclaré: «Ouvrir une cafétéria dans la plupart des bâtiments et centres culturels où il n’y a pas de contexte environnemental économique qui s’y prête est plutôt rare. D’un autre côté, les clients qui viennent voir des spectacles apprécient de prendre une boisson et une patisserie. »
Nous avons trouvé une solution sociale, professionnelle et de qualité avec Simona Morali. C’est un plaisir de voir ce projet  »social » offrir des services à ceux qui se rendent au Mishkan et je suis sûr que ces jeunes seront de plus en plus performants’.

Simona Morali, a déclaré : « Ici, au cœur du centre culturel d’Ashdod, un projet social a été ouvert qui combine l’emploi pour les jeunes, avec un service courtois et un menu varié. Nous nous sommes réunis ce soir pour illuminer le Mishkan.  La ville d’Ashdod continue a être une ville accueillante pour tous ses habitants, en y assurant le maintient et l’amélioration continue de la qualité de vie dans son ensemble.

Le président de l’autorité municipale, l’avocat Meir Ben-Simon, a invité le rabbin Abuhazira à allumer les bougies et a déclaré:
« ces bougies sont les fils et les filles que nous accompagnons avec leur permission vers la lumière de la réussite toute l’année pour briller. »

Benjamin Hoffenreich qui a travaillé au Cafe Barista pendant environ trois mois, a déclaré :

« Nous les jeunes savons qu’il est difficile de changer – mais nous avons appris que c’est possible.
Nous savons que ce n’est pas facile de s’y habituer, mais nous avons appris que cela vaut la peine,
Nous avons appris qu’il n’y a pas de « je ne peux pas », il y a «Je ne veux pas» …..

Merci à  Simona Morali pour le cadeau que vous nous avez donné, pour l’opportunité qui nous a été donnée par l’Autorité municipale et le Mishkan, merci a Shauli Dahan, le chef de projet et Almog  Sihuah qui nous accompagnent à chaque changement.  »

À la fin de la soirée, le café a été officiellement ouvert !  Tout le monde est invité à venir encourager les jeunes…..

 

Laisser un commentaire