Le port d'Ashdod passe sous contrôle néerlandais (photo : Port d'Ashdod)
Les travailleurs du secteur  »exploitation » et  »équipement mécanique » ont protesté contre l’embauche de 60 nouveaux employés. L’administration portuaire s’est tournée vers le Tribunal du travail, qui leur a ordonné de revenir sous le motif suivant : « La grève est pirate et sauvage »

Les travailleurs du secteur de l’exploitation et de l’équipement mécanique du port d’Ashdod ont ouvert une grève mardi matin et ont cessé de manipuler des navires et des camions pour protester contre la décision du port de recruter de nouveaux travailleurs.

En réponse, la direction du port a demandé au tribunal régional du travail de Be’er Sheva de défendre son droit de recruter de nouveaux employés. Le juge Yosef Yosefi a décidé que l’audience se tiendrait à 13 heures en présence des deux parties et à la demande de la direction du port, il a donné un ordre temporaire ordonnant aux comités de travailleurs des deux grands secteurs de retourner immédiatement travailler jusqu’à l’audience.

Il y a environ deux semaines, un conflit a vu le jour entre les employés et la direction du port, suite à la décision de la direction d’embaucher 60 nouveaux employés dans le secteur  »exploitation ». Le personnel portuaire a essayé d’empêcher ce recrutement et a proposé des solutions de gestion qui «permettraient l’absorption de nouveaux travailleurs en en réduisant considérablement leur nombre».  Le bureau d’Israel Shipping a déclaré qu’il soutient la décision du port de recruter de nouveaux travailleurs.

Le port d’Ashdod a signalé qu’il s’agissait d’une grève «sauvage et pirates», qui résulte de leur absorption dans le port au début de la semaine de 32 nouveaux marins issus de populations désignées – femmes, Éthiopiens, musulmans, druzes et circassiens.

L’administration portuaire a également déclaré que « les comités abusent des décisions des tribunaux compétents et piétinent les accords de travail signés. Ils cherchent à saper les décisions du conseil d’administration au moyen de grèves sauvages et pirates. La direction va gérer cette grève avec tous les moyens juridiques, organisationnels et disciplinaires dont elle dispose. « 

traduit et adapté par Ashdodcafe.com
source : Kan-ashdod.co.il

Laisser un commentaire