Le tribunal a rejeté la demande de la Histadrout et celle des employés. Il a décidé que Teva pouvait poursuivre son plan de fermeture et de licenciements comme prévu depuis quelques mois. Cela signifie qu’environ 160 travailleurs rentreront chez eux. Pour Téva-Ashdod c’est la fin !

Teva Medical Ashdod, qui fabrique des poches de perfusion et d’autres produits médicaux, va fermer. Le tribunal régional de Beer Sheva chargé des affaires relatives au droit du travail à rejeté la demande de la Histadrout et des employés, retenant la décision de l’entreprise de licencier les travailleurs et de fermer l’usine.

Aucun changement n’aura lieu à la dernière minute. L’usine fermera dans les prochains mois. Les procédures judiciaires ont retardé l’exécution de la première vague de licenciements, qui comprend 75 employés, et cette décision devrait s’exécuter d’ici la fin du mois d’août. Les travailleurs restants seront licenciés en mars prochain. C’est ce que l’entreprise avait décidé à l’époque, et maintenant que le tribunal a tranché en sa faveur, ce plan sera également mis en application. 

 »triste journée, Israël devient un pays du tiers-monde, un pays qui ne fabriquera plus de poches de perfusion, un pays qui dépendra de l’importation de ces poches de perfusion », a déclaré le président Alex Steiman.

Une condamnation à mort pour l’usine annonce le personnel dans dans le groupe Facebook de la société.

La crise que traverse Teva est due à l’échec de la direction. Le géant des médicaments génériques a déclaré qu’il n’avait pas réussi à trouver un acheteur pour l’usine, ajoutant que sa production de poches de perfusion médicale, qui représente environ la moitié de ses activités, n’était pas rentable.

Décrivant la fermeture de l’usine d’Ashdod comme « douloureuse mais inévitable », le communiqué disait : « Comme Teva l’a annoncé en décembre, Teva-Ashdod est inclus dans le processus de réorganisation en cours comme prévu en Israël et dans le monde, dans le but de réduire les coûts à la lumière de la lourde dette qui pèse sur l’entreprise et des circonstances commerciales complexes avec lesquelles elle est aux prises ».

L’entreprise a déclaré qu’elle accorderait aux travailleurs licenciés les meilleurs avantages possibles « au-delà de la loi » et qu’elle fournirait des consultations, des conseils professionnels et de la formation. « Teva se comportera avec respect, équité et sensibilité », a promis la société.

Affaire à suivre ….

traduit et adapté par Ashdodcafe.com
Source Kan-ashdod

Laisser un commentaire