Au cours d’un briefing, le maire a évoqué des chiffres sur le système éducatif municipal, des réalisations notables au cours de l’année écoulée et des tendances futures, dont certaines sont déjà appliquées et se poursuivront.

Cette année, 57 346 étudiants fréquenteront les 579 établissements d’enseignement d’Ashdod. Les directeurs d’école, les enseignants, et les éducateurs préparent les établissement qui accueilleront les élèves tous excités de reprendre les cours. Ils leur présenteront quelques uns des programmes innovants. C’est ainsi que le maire a ouvert la conférence de presse, avant d’évoquer tout ce qui allait se passer dans le domaine de l’éducation pendant l’année scolaire.

Il faut signaler l’ouverture de 12 nouvelles classes de maternelle, de l’ouverture du bâtiment C à l’école Rimonim, la construction de laboratoires scientifiques et technologiques dans le 11 ème complexe scolaire. « A partir de 2019, trois cafétérias seront opérationnelles dans les mékifim Dalet, Zain et khet construites selon les normes du ministère de la Santé », a déclaré l’Administration de l’Education, notant les gros investissements dans la rénovation des établissements d’enseignement.

Ont été faits des  » Investissement important de 10 millions de NIS dans la rénovation de jardins d’enfants et de 12 millions de NIS dans la rénovation des écoles, notamment : salles de classe, salles de sport, services, couloirs, salles pour les enseignants, terrains de sport, aménagement environnemental, etc. .
Par ailleurs, le budget du service des affaires scolaires municipal pour cette année s’élève à 565,5 millions de NIS, le plus important budget municipal total, et un autre budget de développement de 344,5 millions de NIS.

Dans une présentation détaillée, donnée aux journalistes, le maire a présenté plusieurs contenus et programmes mis en œuvre dans le système éducatif municipal, pour tous les âges et tout au long de l’année.
En résumé, l’accent va être mis sur la maîtrise de la langue hébraïque, avec l’assimilation de la lecture dans les deux premières classes aleph et beth, des cours de soutiens dans certaines écoles. La même chose est vraie pour la langue anglaise, qui sera renforcée.
« Avec un investissement d’environ 1 million de shekels, les étudiants de première et de deuxième année bénéficieront d’une augmentation des heures d’études en anglais », a t-il déclaré.

Les élèves du premier cycle du secondaire seront également en mesure de renforcer leur niveau et d’élargir leur connaissance dans les programmes afin d’obtenir les bases éducatives nécessaires au passage vers le secondaire.
Si jusqu’à présent, les matières artistiques ont été enseignées en coopération avec le musée d’Ashdod, l’année prochaine, il y aura également une section archéologie en coopération avec le Musée de l’histoire des Philistins.
La recherche et le développement seront mis en évidence avec la création de groupes de recherche et de développement dans toutes les écoles sur la base du modèle des hautes technologies.

Dans sa présentation, Le maire s’est arrêté sur les tableaux et graphiques montrant les réalisations du niveau de cycle de fin d’études, les résultats en mathématiques, Meitzav et les taux d’abandon plus bas. « Le pourcentage de réussite est d’environ 92%, c’est un très bon résultat mais notre but est de permettre d’arriver a 95%. » 

Dans le domaine de l’excellence, il y a eu également une autre augmentation par rapport à l’année dernière. 7,7% des étudiants ont un diplôme en cours.  » Nous avons adhéré à ce programme il y a seulement trois ans et nous en constatons déjà des résultats « , a déclaré M. Aryeh Maimon, chef du service des affaires scolaires, et il s’agit d’un diplôme de haute qualité ). La moyenne nationale pour l’année 2009 se situe à 14% tandis qu’à Ashdod, elle est de 23% Les tests de Meitzav, qui mesurent à la fois les résultats des élèves et le climat scolaire, sont élevés. Les résultats des tests Meitzav sont les suivants: mathématiques, hébreu et anglais, et tous ont enregistré une augmentation. En hébreu, par exemple, 554 points ont été enregistrés par rapport au chiffre national de 542. En mathématiques 591 points contre 573 national et 567 points en anglais, contre 539 dans l’échantillon national.

Et qu’en est-il du décrochage? Ici aussi, les données indiquent combien le travail accompli par le système éducatif est important. Le chiffre pour 2009 montre seulement un taux d’abandon de 1,39%, comparé à une moyenne nationale de 2,2% d’abandon, une réussite remarquable qui démontre les efforts déployés par tous les employés du système éducatif pour que les enfants restent dans ce cadre.

 M. Lasry a présenté les plans et les priorités pour l’année à venir et a noté les investissements réalisés par le système dans la formation et l’amélioration des enseignants: 25 enseignants seront formés dans le domaine des mathématiques et recevront un certificat académique. « Le chef de notre administration de l’éducation est l’un des trois responsables de l’éducation qui élaborent le plan du forum  » , a déclaré le maire adjoint Aryeh Maimon. En outre, il a décrit le processus de localisation des principaux enseignants pour améliorer le climat scolaire, créer de la motivation et de l’enthousiasme et formuler des modèles de travail qui sont basés sur la coopération et la formation des personnes qui seront en mesure de diriger l’école le moment venu.

Le système éducatif municipal a fait ses preuves en tant que pionnier dans de nombreux domaines, et le Dr Lasri a particulièrement insisté sur celui de l’éducation spécialisée. Nous pouvons constater une augmentation significative du nombre d’étudiants et du nombre d’établissements d’enseignement spécialisé, «nous avons aujourd’hui une réponse pour tous les âges et tous les types d’éducation spécialisées. «Vous n’avez pas à quitter Ashdod», a-t-il déclaré avec satisfaction. 

Les parents reçoivent également une attention particulière grâce à la réponse fournie sur le terrain puisque les enfants sont pris en charge l’après-midi. « C’est une décision qui a été prise l’année dernière et qui se poursuivra cette année », a t-il déclaré, incluant les vacances d’été, pour toutes les écoles maternelles et les kita 1 et 2.  » Il n’y a pas d’enfant qui restera sans cadre et nous suivons cela de près, nous assurant que les populations faibles auront également ce cadre  » , a- t-il déclaré.

L’accent est mis sur l’éducation civique et l’engagement social. Aujourd’hui, il est impossible d’obtenir son baccalauréat sans implication sociale. « 96% des élèves de la 7e à la 12e années font régulièrement du bénévolat en milieu urbain », dit-il, faisant l’éloge du projet qui expose les jeunes au pluralisme, à de nouvelles cultures, à la détresse de la société et leur fournit des outils de solidarité et de bienveillance ainsi qu’un désir de corriger et d’améliorer la communauté dans laquelle ils vivent.
Kivunim rejoint également le domaine de l’éducation de valeur et ne se limite plus au conseil et à l’orientation, mais fournit également des services à diverses communautés dans divers domaines: économique, emploi, entrepreneuriat, espaces d’apprentissage et loisirs pour les jeunes.

Au bout du compte, les défis de l’éducation sont les plus complexes et les plus importants pour l’établissement de notre société. Le service municipal en charge des affaires scolaires  fait tout pour s’adapter aux tendances futures.
Cela commence dès la petite enfance, avec l’idée que nous devons équiper nos enfants de tous les outils qui leur permettront de réussir et de s’intégrer dans le monde de demain.
Cela implique des budgets et avec nous, le budget de l’éducation représente environ 30% du budget de l’Autorité municipale.

Communiqué municipal traduit et adapté par Ashdodcafé.com

Laisser un commentaire