À Ashdod 31,3% des habitants sont des enfants, la ville se situe en 4 eme position par rapport aux autres grandes villes du pays. Sur le nombre total d’enfants israéliens comptabilisés en pourcentage 32% sont juifs et environ 40% sont arabes.
A la fin de l’année 2017, environ 2 908 000 enfants de moins de 17 ans vivaient en Israël, représentant ainsi un tiers de la population du pays.

Ces données ont été publiées aujourd’hui par le Bureau central de la statistique en prévision de la Journée internationale de l’enfance, qui aura lieu après-demain.

Environ 72% des enfants sont juifs, 25 % sont Arabes et les 3 % restants sont chrétiens ou n’ont pas de religion. Environ 32% de la population juive et environ 40% de la population arabe sont des enfants. En 2017, 183 648 enfants sont nés en Israël.

Le taux de fécondité en Israël en 2017 est estimé à une moyenne de 3,11 enfants par femme. La proportion d’enfants dans la population arabe est en baisse depuis les années 2000.
En 2005, par exemple, 47% de la population arabe étaient des enfants et en 2010, elle était de 44%. La baisse est principalement due à une diminution des niveaux de fécondité passant de 4 enfants par femme en moyenne au début des années 2000 à 3,5 en 2010 et à 3,16 en 2017.
Le nombre d’enfants de moins de 17 ans par ménage (dans lequel il y a des enfants de cet âge) est en moyenne de 2,46 au niveau national.
Environ 8% des enfants juifs sont célibataires dans la famille, contre 4% des enfants arabes. Ce chiffre est particulièrement élevé chez les immigrants de l’ancienne Union soviétique et se situe à 17%.

Environ 92% des enfants en Israël vivent avec leurs parents, environ 216 000, ne vivent qu’avec un seul parent. Environ 88% des enfants d’une famille monoparentale vivent avec leur mère.

En 2016, 628 filles de 17 ans ou moins se sont mariées en Israël, dont environ 89% étaient musulmanes. 333 filles âgées de moins de 17 ans ont accouché en 2017, dont 272 etaient musulmanes et 53 juives. Pour environ 8% des filles ce n’étaient pas leur premier enfant.Environ 92% des quelques 217 000 garçons âgés de 15 à 17 ans étudient, environ 2% travaillent et n’étudient pas et environ 6% n’étudient pas et ne travaillent pas.

Sur environ 205 000 filles âgées de 15 à 17 ans, environ 94% étudient, environ 1% travaillent et n’étudient pas et environ 5% n’étudient pas et ne travaillent pas.
Selon les rapports de police, 2 945 enfants de moins de 14 ans ont été blessés dans des accidents de la route en 2017, 28 d’entre eux ont été tués, 217 grièvement blessés et 2700 blessés légers. Cela représente une augmentation de 6% par rapport au nombre d’enfants blessés dans des accidents de la route en 2016.
Le taux de réussite au baccalauréat a été de 57,6% en 2016/2017, contre 74,7% l’année précédente.

Dans l’enseignement hébreu, le pourcentage de personnes ayant droit à un certificat d’immatriculation était plus élevé que dans l’éducation arabe – 79,5%, contre 64%.

Les taux de réussite au baccalauréat dans l’enseignement général ont été de 83,1%, dans l’enseignement religieux de 83,7% et dans l’enseignement ultra-orthodoxe, où la plupart des écoles ne proposent pas ce type d’examen, il est d’environ 36%.
Les taux d’admissibilité chez les filles sont plus élevés que chez les garçons
Les données indiquent que plus le niveau social de la famille est élevé plus l’étudiant à de chance de réussir ses études.

source Ynet
traduit et adapté par Ashdodcafe.com

 

Laisser un commentaire