Eyal Peretz et le Groove Band se produiront lors d’un spectacle et d’une conférence sur le thème de la musique noire aux Etats-Unis ce mardi 11 décembre 2018 à 18 h.

Eyal Peretz, le chanteur spirituel d’Ashdod, se produira sur la scène du Matnas Harzit, ce  11 décembre 2018, pour emmener le public dans un voyage à travers les chemins de la musique soul américaine à laquelle il est connecté de toute son âme.

Lors de l’été 1986, Eyal et sa famille viennent vivre à Ashdod et il soutient être devenu Ashdodien au plus profond de son âme.

Ses activités musicales ne lui font pas oublier un seul instant ceux qui n’ont pas été gâtés par le destin. Il s’occupe en tant que coordinateur du développement de l’école Miftan Arazim Yavne, où étudient des adolescents qui apprennent un métier en plus de faire des études théoriques.

D’après lui jusqu’à aujourd’hui, il peut profondément s’émouvoir en entendant un morceau de gospel ou encore quand il découvre une ballade soul déchirant le cœur. « Lors de l’été 84, j’ai vu sur le câble le festival de Woodstock et quand j’ai vu et entendu Joe Cooker j’ai été ému aux larmes. J’ai compris que la musique spirituelle américaine noire et moi-même allions nous marier à vie pour la bonne raison que cette musique représentait le sommet que je m’étais fixé.

Peretz qui est né à Migdal Ha Emek raconte que les conditions de vie difficiles comme la pauvreté et la détresse, la frustration, la violence et autres éléments destructeurs étaient sa réalité quotidienne.  Tout en ayant l’option d’écouter des disques et des cassettes, la faim de la musique et la possibilité de pouvoir jouer un solo de la guitare ont eu raison de lui. Se retrouver debout devant un miroir des heures durant et jouer un solo imaginaire avec par exemple Pink Floyd, LedZeplin, Santana, DeepPurple et d’autres, était devenu pour lui et les siens un refuge et leur permettait d’échapper à un certain monde et de réaliser un rêve au lieu de succomber à la dure réalité de la vie.

Peretz va se produire au Matnas Harzit pour un spectacle et une conférence sur la lutte des noirs pour la libération de l’esclavage et la lutte pour les droits de l’homme, de personnalités exemplaire comme Martin Luther King, Rosa Marx, Malcolm X et d’autres,  le développement  des genres musicaux et leur lien avec l’histoire – Un voyage dans le monde du blues, du jazz, du reggae, du gospel, du hip hop, du punk, du rock et du disco : la musique noire dans les lignes directrices d’Eyal Peretz « Sol Man » et le groove band.

Les invités seront : Amrami Valley chanteur, Yossi Attar guitariste, Dorit Malca chanteuse, Lior Abba, chanteur. Au saxophone Nechemia, à la guitare Itzik Firedman, piano, Itzik Friedman et Hammond Rhodes, Rustik Lerman, batterie, Yair Ben Simon basse et voix, Ronen Hronian voix. Chanteuse invitée – Neve Gedaz. Son : Yuval Zadok

Mardi 11 décembre 2018 de 18 h à 19 h.
Billet : 20 shekels dans le cadre du programme de loisirs « le citoyen  au centre de la communauté ».
Centre communautaire Harzit. Boulevard Haprahim 18, Ashdod.
Information et achats de billets : 088542830

Traduction et adaptation Ashdodcafe.com

 

Laisser un commentaire