Nous sommes harcelés par les sucreries en tout genre et partout. Par contre, il faut savoir que des millions de personnes meurent chaque année à cause d’une consommation excessive de sel.

Pourquoi est-ce dangereux pour nous et comment trouver cette omelette sans sel vraiment délicieuse ?

Connaissez-vous ceux qui, une fois que vous avez mis une assiette devant eux – avant même d’en goûter le contenu – prennent la salière !
Les chercheurs disent que nous consommons le double de la quantité de sel recommandée. Ce qui est vraiment, vraiment malsain !

Le sodium se trouve naturellement dans les aliments que nous consommons et est essentiel au maintien d’un bon équilibre des fluides corporels, mais pas dans les quantités énormes que nous consommons. Selon le ministère de la Santé, la consommation moyenne devrait être d’environ 1 500 mg par jour et par adulte, soit environ une cuillerée à thé de sel. En pratique, une personne mûre consomme 4 000 mg de sel par jour, dose qui peut provoquer une hypertension artérielle, une maladie en soi ayant de graves conséquences pour les autres systèmes de l’organisme : elle augmente le risque d’accident vasculaire cérébral, provoque des maladies cardiovasculaires, des problemes reinaux et plus.

Où est le sel ?
Oh, partout ! Pain, fromage, viande. Les aliments les plus dangereux sont les aliments industriels : la quantité de sel dans les collations, les cornichons, les saucisses, les fromages, les mets préparés (même à base de soja), les soupes en poudre, les sauces et les salades préparées représentent la majeure partie du sel consommé pendant la journée: environ 75% du sodium quotidien se trouve a raison de 10% naturellement dans les aliments et environ 15% nous l’ajoutons nous-mêmes, lors de la cuisson ou dans notre assiette par habitude.
Et le vrai problème ?Notre sens du goût s’adapte à des niveaux élevés de sel. Il s’avère qu’au fil des ans, nous avons besoin de plus en plus de sel pour sentir la salinité.Alors, comment réduire notre consommation de sel ?

Tout d’abord, rappelez-vous que tout changement de régime nécessite du temps, des ajustements et qu’il doit être pris en compte sérieusement. Le mot clé ici est « gradation« , sinon il ne disparaîtra pas. Nous prévoyons trois étapes :

Dans la première étape, la consommation d’aliments transformés et en conserve doit être réduite.

La deuxième étape consiste à apprendre à s’habituer au goût des aliments moins salés. Moins de sel dans la salade et le riz, l’omelette. En appliquant régulierement ces conseils, on trouve que c’est même délicieux.

Ensuite, après avoir appris à votre palais à aimer cette saveur douce, passez à la troisième étape: recherchez des aliments moins riches en sodium, comparez la quantité de sel contenue dans des produits similaires de fabricants différents et choisissez celui contenant le moins de sodium. Avec le temps cela deviendra de moins en moins difficile, car nous apprécieront davantage les saveurs intenses des aliments.

Ce processus prend plusieurs mois. Soyez patient !!!

Écrit en collaboration avec le Dr. Sarah Kaplan, diététicienne à la Meuhedet

Besoin de conseils dietetiques ??? n’hésitez pas à nous consulter *3833 ou cliquez ICI et laissez votre message, un professionnel de santé vous répondra

Meuhedet.co.il

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.