La communauté française en Israël s’est beaucoup développée ces dernières années et s’est profondément transformée. Ses besoins ont également profondément évolué.

Elle a besoin de conseillers et de représentants indépendants qui lui ressemblent et qui connaissent tant la vie pratique locale que consulaire.

Le rôle du Conseiller des Français de l’étranger – que vous aurez à élire du 21 au 26 mai par internet, ou le 30 mai à l’urne – est de représenter tous les Français d’Israël.

A Ashdod, les bureaux de vote se trouvent au Matnas Safra, 4 rue Av Youd Bet

Déja conseillère consulaire en Israël depuis 6 ans plus une année supplémentaire due à la pendémie, j’ai le plaisir de vous annoncer que je figure en seconde position sur la liste
« Union Solidaire des Français d’Israël – soutenue par l’ASFE », aux prochaines élections consulaires.

Pascale Mimouni, une femme d’experience !

  • Conseillère consulaire de la 2ème circonscription d’Israël
  • Conseillère à l’assemblée des Français de l’étranger
  • Membre du bureau de l’alliance de la droite, du centre et des indépendants
  • Membre de la commission de l´enseignement des affaires culturelles, Audiovisuel extérieur et Francophone
  • Membre du conseil administration de la CFE (Caisse des français à l´étranger)

Je suis mariée et maman de trois filles. Cela fait six ans déjà que je suis au service des français en Israël.
Mon Numero de téléphone et mon mail sont inscrits sur le site du consulat afin de répondre au mieux aux attentes des francophones et je m’y attèle avec plaisir et professionnalisme.

Hormis le fait que je m’occupe de tous les problèmes que rencontrent les français en Israël
Je réponds à vos demandes au quotidien et encore plus depuis cette année corona ou les français ont subi de véritables difficultés, crises financières, de vrais troubles psychologiques où la aussi j’ai pris le temps de vous écouter dans ces moments difficiles.

J’ai toujours été à votre écoute pour relayer vos demandes auprès du consulat au niveau administratif, social, vos démarches de retraite, l’intégration des jeunes entreprises françaises et surtout le développement des startup en Israël pour nos jeunes français entrepreneurs.

Je vous représente sur le terrain localement mais également à Paris à l’Assemblée des français de l’étranger ou je défends nos droits en tant que français de l’étranger (modification des lois fiscales, nouvelles réglementations par exemple)

Mon rôle n’a rien de politique , il est avant tout social.

Mes luttes actuelles sont les vôtres. Elles concernent :

  • l’intégration de nos jeunes enfants, une de mes priorités.
  • Je me bats auprès des Universités israéliennes pour alléger les tests psychométriques que l’on doit passer pour intégrer l’université. Nos jeunes ne sont encore ni entièrement israéliens ni entièrement français pour se préparer à ces tests.
  • Je lutte également pour que les documents émis par les mairies de chaque ville soient traduits en français et qu’un représentant francophone puisse être à votre écoute dans chaque municipalité ou Misrad Hapnim.
  • L’éducation de nos enfants dans les écoles israéliennes me tient particulièrement à cœur et je mets tout en œuvre pour intervenir lors de difficultés.
  • Je rencontre tous les jours des familles en constante mobilité professionnelle entre la France et Israël qui doivent gérer à la fois les difficultés de la langue, de la parnassa et  l’intégration de leurs enfants.

Je reste persuadée que la réussite de notre aliya ne se fera que par la réussite de l’intégration de nos enfants !

Retrouvez moi sur la liste : Union Solidaire des Français d’Israël