OulpanimArticle Précédent
Plan de la ville d'AshdodArticle Suivant

La cuisine israélienne

Article
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article

Pays d’immigration, Israël est situé au Moyen-Orient et une partie des Israéliens sont de grands consommateurs de houmous, tehina, falafel et de nombreux mets à base de riz. Mais Israël est aussi très influencé par les mœurs occidentales et suit systématiquement les tendances à la mode à l’étranger, gastronomie comprise. 

Si les McDo et autres chaînes d’hamburgers et de pizzas fleurissent partout dans le pays, l’engouement mondial pour les régimes alimentaires et la gastronomie du bassin méditerranéen est manifeste dans ce pays. Ces dernières années, la production viticole s’est remarquablement développée et c’est également le cas de celle de l’huile d’olive et des fromages de lait de vache ou de chèvre selon des méthodes françaises de production. En Israël on mange volontiers italien, chinois, japonais, indien, arabe ou américain.

 A Ashdod, d’innombrables restaurants et cafés proposent des menus composés de plats devenus très populaires et appréciés des autochtones : sandwichs garnis, pâtes, poissons, légumes et viandes.

Comme partout dans le monde, il est recommandé de faire usage de bon sens dans le choix du restaurant, de privilégier les endroits propres et agréables, et ceux qui attirent un grand nombre de clients. Les menus sont en général rédigés en hébreu et anglais. Vous trouverez toujours un serveur sachant suffisamment d’anglais, voire de français, pour vous expliquer en détail les plats au menu ou à la carte. La majorité des restaurants et des kiosques sont ouverts du matin au soir.   

Les plats populaires

Le falafel – Ce grand favori des Israéliens est emprunté à la cuisine arabe. On en trouve à tous les coins de rue, dans des kiosques. Les boulettes de pois-chiche frites et épicées du falafel sont servies dans une pita (pain rond plat dont on sectionne une partie du pourtour pour en faire une poche) avec du houmous (purée de pois-chiche), de la tehina (purée de graines de sésame),  garnie de salades, de variantes, souvent de frites et arrosée de sauces piquantes au goût du consommateur qui ingurgite son falafel debout dans la rue. Riches en protéines, les boulettes de falafel sont aussi servies à table dans certains restaurants populaires. Renseignez-vous auprès de passants pour savoir où déguster le meilleur falafel du quartier ou contentez-vous de le commander dans les kiosques les plus fréquentés. 

 Le shawarma – Sandwich consommé lui aussi en pleine rue, le shawarma est une spécialité de la cuisine arabe, turque et grecque. Il est composé de viande (de mouton ou de dinde) entassée sur une broche verticale et lentement grillée. Le tenancier du kiosque en découpe de fines lamelles qu’il sert dans une pita ou une « lafa » (grande pita irakienne) enroulée autour des morceaux de viande et de la garniture qui l’accompagne : salades, la tehina, houmous,  frites et variantes.

 Le houmous – Les amateurs israéliens de cette purée de pois-chiche mélangée à de la purée de sésame vous indiqueront volontiers l’endroit où ils trouvent le meilleur houmous au monde ! Le houmous est généralement servi avec un filet d’huile d’olive, des épices et du persil, parfois avec un œuf dur et des fèves (« foul ») ou d’autres garnitures, notamment des pignons. Lorsqu’il est présenté dans une assiette, on « l’essuie », disent les Israéliens, avec de la pita. On le trouve également conditionné dans les épiceries et les supermarchés, mais il est alors de qualité et de saveur nettement inférieure à celui préparé par les gargotes populaires où le service est rapide et convivial. 

 Le petit-déjeuner – il est servi dans des restaurants et des cafés comportent souvent des salades, deux œufs préparés au choix du client, des fromages, du pain, du beurre et de la confiture, le tout présenté avec un café et une boisson fraîche. Dans certains cafés on peut commander du bacon, des haricots et autres spécialités anglo-saxonnes. Mais ces ingrédients ne font pas partie du petit-déjeuner israélien traditionnel. 

 La cuisine végétarienne en Israël – Les végétariens en visite en Israël trouveront aisément leur content. Le houmous, le falafel et la pizza sont les plats les plus accessibles et les moins coûteux. La plupart des restaurants et des cafés servent des plats végétariens tels que pâtes, sandwichs et quiches. Gros avantage pour les touristes végétariens : les portions de salades sont énormes. Vous trouverez des fruits et légumes en abondance sur les marchés et dans les supermarchés si vous préférez ne pas perdre de temps au restaurant. 

La cacherout – Dans les cafés et les restaurants cacher est suspendu un certificat de cacherout en provenance du rabbinat local. Si vous mangez cacher, veillez à vous informer de la présence de ce certificat dans chaque restaurant. Il est plus difficile de manger cacher à Tel-Aviv qu’à Jérusalem ou dans d’autres villes où ces lois sont respectées dans la plupart des restaurants. Dans les supermarchés du pays, la grande majorité des produits le sont, comme l’atteste le logo apposé sur l’emballage.

 La bière – On trouve quasiment toutes les marques de bières étrangères en Israël. Les bières locales sont  Maccabi et Goldstar. La bière est vendue en bouteilles ou à la pression (1/3 et ½ litre). Elle est beaucoup moins chère dans les supermarchés que dans les bars. 

 Le vin – La qualité de la production viticole israélienne s’est remarquablement améliorée au cours des dernières années, à mesure que de plus en plus d’israéliens prennent goût au vin. Des  boutiques spécialisées ont essaimé partout, certains viticulteurs produisent d’excellents vins qui sont exportés à l’étranger. Les amateurs de vin peuvent faire de la dégustation dans des caves et constater l’essor de cette nouvelle industrie. Tous les restaurants servent du vin et présentent une carte des vins à leur clientèle. Essayez les vins israéliens, dont le prix est plus modique que celui des vins étrangers. La plupart des restaurants acceptent de servir des verres individuels de vin choisi par leurs clients.  

 Enfin, pour vous ouvrir l’appétit, imaginez des apéritifs épicés, des potages colorés, des légumes frais du jardin farcis, de riches accompagnements, des plats de poissons et de viande, cuisinés, frits ou grillés au barbecue, et des desserts multicolores, salés ou sucrés… à s’en lécher les doigts ! La nourriture en Israël est liée à la terre, aux racines, aux sources, et c’est peut-être là que réside le secret de ses succulents plats et de leur caractère unique.
Quant à vous, il ne vous reste plus qu’à choisir ce que vous souhaitez manger.  Alors, de quoi avez vous envie ?

Liste des restaurants de la ville

Article

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
ColisExpat
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël