Français de l’Etranger

MES INTERVENTIONS A L’AFE , En faveur des Français établis hors de France 

Questions orales sur :
– Le rétablissement de l’avantage familial aux personnels des établissements d’enseignement français à l’étranger
– L’amélioration des délais pour l’obtention des cartes et des pensions des Anciens combattants
– Les conséquences de la réforme de la Sécurité Sociale pour les Français retraités résidant hors de France
– Le remboursement aux retraités français établis hors Union Européenne/Espace Economique Européen/Suisse des frais médicauxeffectués lors de leurs séjours temporaires en France
– L’assouplissement des demandes de documents en matière de nationalité
– La prise en compte, aux côtés des Notes des Missions Economiques, des Rapports sur la pauvreté et des Rapports des ONG pour cerner la réalité sociale des communautés françaises à l’étranger
– La vérification du maintien des services de proximité dans les Postes à Gestion Simplifiée (anciens Consulats de plein exercice)
– L’aide aux Français bombardés durant la guerre de Gaza
– La prise en compte des Français établis hors de France lors de l’épidémie de grippe porcine
– La transparence dans l’envoi de fiches-réflexe dans les postes consulaires
– Le caractère facultatif dans l’obligation de cotiser à un organisme de retraite complémentaire français quand les retraités sont contraints de par la loi de leur pays de résidence à s’affilier à un régime de retraite complémentaire locale
-Le droit des Français établis hors de France à une carte VITALE spécifique
-La possibilité pour les retraités français résidant hors de France et hors Communauté Européenne/Espace Economique Européenne/Suisse d’être exemptés, sur demande individuelle, du prélèvement de la cotisationassurance maladie sur leurs retraites
-La non-discrimination entre les Français établis hors de France par les Caisses de retraite complémentaires
-La CNAV et les certificats de vie
-Les demandes de cartes et de pensions d’Anciens Combattants
-La prise en compte par les Caisses de retraite complémentaire desannées de travail effectuées en Algérie avant l’Indépendance (pour les dossiers ouverts à partir du 1.10.2005)
-Iniquité pour les retraités de la CAMIEG (Caisse d’assurance maladie des industries électrique et gazière)
MON ACTION SUR LE TERRAIN
Dans mes fonctions de Présidente de l’ADFI-FDM (1992-2006) et de Conseiller des Français d’Israël à l’Assemblée des Français de l’Etranger (2000-2010),
J’ai obtenu pour ma circonscription (AFE) la création :
– d’un poste d’assistant social dans le cadre consulaire
– du Comité Consulaire pour l’Emploi et la Formation Professionnelle
– d’une Antenne Emploi
– d’un quatrième poste de Conseiller à l’AFE.
J’ai suscité la création :
– de trois associations de solidarité (AFBTAR pour le Consulat Général de France à Tel-Aviv, AFS pour le Consulat Général à Jérusalem, AFSNI pour le Consulat à Haïfa)
– de l’Institut « Albert-Decourtray » pour favoriser le dialogue judéo-chrétien
– de l’Union des Ecrivains israéliens d’expression française
J’ai aussi obtenu :
– le soutien du gouvernement français à la francophonie israélienne avec notamment l’établissement de liens entre des Universités (Tel-Aviv, Netanya) et des agences spécialisées de l’Organisation Internationale de la Francophonie
– le maintien par le distributeur israélien de TV «  YES » des chaînes francophones pour ses abonnés
– le maintien de 1999 à 2009 d’un Consulat de plein exercice à Haïfa, puis, lors de la transformation de ce Consulat en Consulat à gestion simplifiée, le maintien sur place d’un service de proximité.
J’ai agi :
– en aidant plus de 2400 familles lors de mes permanences mensuelles dans les Consulats ou dans les villes de la périphérie
– en instaurant un service de conseil juridique gratuit pour les Français d’Israël (problèmes avec les administrations françaises, législation israélienne du travail, droit privé israélien)
– en collectant et en distribuant des fonds pour l’achat de matériels à des handicapés, ainsi que des secours à des Français en situation de précarité ou victimes du terrorisme
– en contribuant à mettre en synergie un réseau d’entraide venant au secours des Français en situation de précarité (aide alimentaire, mobilier, appareils électroménagers, lunettes, soins dentaires, fournitures scolaires, achats de médicaments)
– en informant de leurs droits les Français d’Israël par la parution depuis 1994 du mensuel « ADFI Infos «
– en rédigeant les dossiers pour l’indemnisation des victimes des législations antisémites durant la Seconde Guerre mondiale, et les victimes de spoliations en France et en Afrique du Nord
– en distribuant des milliers de livres en français dans une vingtaine de bibliothèques municipales israéliennes
– en soutenant les efforts des Services Culturels de l’Ambassade de France pour ouvrir des cours dans les villes de la périphérie
– en obtenant une meilleure prise en compte des équivalences des diplômes français en Israël
– en animant un Café Littéraire mensuel à Tel-Aviv depuis 1999
– en participant aux Comités Consulaires (aide et protection sociale, bourses, emploi)
– en organisant des conférences
– en initiant en Israël le concours annuel des « 10  mots de la francophonie »
– en créant, à Netanya et à Ashdod, des programmes FLAM d’enseignement du français à des enfants de la seconde génération

 

Laisser un commentaire