Du 27 septembre 2011 au 10 janvier 2012, Renault réconcilie art et industrie au Musée d’art de Ramat-Gan.

A partir du 27 septembre, la fondation Renault présente 90 œuvres exceptionnelles issues de sa collection au Musée d’art de Ramat-Gan en Israël. Une autre façon de découvrir l’histoire d’une des plus célèbres entreprises françaises.

Si Renault est internationalement perçu comme un des fleurons industriels de la France et si ses voitures incarnent sur les routes un certain art de vivre français, on sait moins que Renault est un des grands mécènes de l’histoire de l’art. Son logo, les célèbres doubles chevrons, n’a-t-il pas été dessiné par Vasarely ?

A partir du 27 septembre, la fondation Renault expose, au Musée d’art de Ramat-Gan, 90 oeuvres issues de sa collection pour une exposition exceptionnelle : Art and the Factory : the Renault Art Collection. De Doisneau à Dubuffet Rauschenberg . Une exposition soutenue par l’Ambassade de France et l’Institut français d’Israël.

La collection d’œuvres d’art détenues par la fondation Renault est exceptionnelle, et ce à plusieurs égards. Cette collection remarquable s’est construite en un peu moins de 20 ans, de 1967 à 1985, et rassemble plus de 300 pièces : peintures, sculptures, dessins et installations architecturales réalisés par quelque 30 artistes majeurs, français et internationaux.

La singularité désormais incontestée de la collection est en bonne partie le résultat de l’approche originale prise par l’entreprise à l’époque : ne pas acheter une œuvre achevée mais au contraire collaborer avec les artistes contemporains intéressés par l’univers de l’industrie. Un positionnement en tant que mécène qui induit pour Renault de fournir aux artistes le soutien logistique, technologique ou financier qui leur permet de produire de nouveaux travaux dans des conditions optimales. Leurs œuvres sont alors exposées dans les plus grands musées européens d’art moderne.

Aujourd’hui, la prestigieuse collection de la fondation Renault témoigne de l’histoire de l’une des plus prestigieuses françaises, la vision, l’innovation, l’ouverture qui ont accompagné son développement. Régulièrement, des expositions sont organisées par Ann Hindry, commissaire d’exposition, Directrice de collection et historienne de l’art, pour faire découvrir cette collection exceptionnelle, en collaboration avec de prestigieux musées à travers le monde : en 2003 au Musée d’Art Sompo à Tokyo ; en 2005/2006, au Musée Tamayo à Mexico ; en 2009 au Brésil, au Musée Oscar Niemeyer à Curitiba et au Musée d’art contemporain de Sao Paulo : en 2010, au musée Nouveau Manège à Moscou.

Avec une sélection importante d’œuvres de Jean Dubuffet, Jean Tinguely, Arman, Erro, Robert Raushenberg, qui ont tous été fascinés par le monde industriel, une sélection de 50 photographies de Robert Doisneau et une sélection de peintures de grands artistes abstraits tels que Sam Francis, Henri Michaux, Roberto Matta, Juan Miro, Jean Fautrier, l’exposition au Musée d’Art de Ramat-Gan a pour ambition de faire se rejoindre l’art et l’industrie au travers des 90 œuvres choisies qui occuperont la totalité de l’espace du musée.

Laisser un commentaire