Des réductions de prix dans les transports publicsArticle Précédent
Le club Vadrouille innove : randonnées en semaine, avis aux amateurs ! Article Suivant

Cinémathèque Ashdod, les films de la semaine !

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Cinémathèque Ashdod, les films de la semaine !

 

Lundi 19 Décembre 2011 à 19h00

INCH’ALLAH DIMANCHE
de Yamina Benguigui

SYNOPSIS : Zouina quitte l’Algérie et sa famille pour la France, avec ses trois enfants et sa belle mère. Elle y rejoint son mari, Ahmed, qu’elle n’a pas vu depuis 10 ans. En Picardie, rien ne la rattache à sa terre natale. Zouina a des difficultés à trouver sa place, entre l’agressivité des voisins, les reproches de sa belle mère, et les silences méfiants de son mari. Cloîtrée chez elle, le transistor est le seul moyen qui lui permet de communiquer avec l’extérieur. Un jour par hasard, elle apprend qu’une autre famille algérienne habite proche de chez eux. Zouina est déterminée à les retrouver, et à gagner, ainsi, une certaine liberté…

PORTRAIT DE FEMMES

Grand prix du premier festival de Marrakech, Inch’Allah Dimanche, est aussi le premier long métrage de Yamina Benguigui. Née en France, elle a été confrontée au déracinement de ses parents, à l’époque en transit. Elle s’est engagée à montrer, au travers de divers documentaires, la condition de la femme musulmane et l’immigration maghrébine en France. L’envie de réaliser Inch’Allah Dimanche lui vient des souvenirs qu’elle a de sa mère, mais aussi des témoignages des femmes qu’elle a pu rencontrer.

Inch’Allah Dimanche n’est pas un documentaire, mais apparaît comme une fiction bien documentée, oscillant entre tragédie et comédie. Yamina Benguigui a choisi délibérément un ton léger et parfois burlesque pour ne pas sombrer dans les clichés du film social. Et là, elle s’en sort bien. Autour de Zouina gravitent des personnes plus cocasses les uns que les autres, il y a Mme Donze dont la plus grande ambition est de remporter le prochain concours du plus beau jardin du quartier, Melle Briat, la grande gueule divorcée qui prône l’indépendance de la femme et qui s’avère bien plus efficace qu’une assistance sociale, Mme Manant la bourgeoise coincée toujours aimable et sa belle mère tyrannique qui ne perd pas une occasion de la rabaisser.

Cette galerie de portraits, parfois un peu trop caricaturale, donne au film un ton décalé, sans pour autant nous éloigner du sujet. Même, si l’on n’apprend rien de nouveau sur l’intégration de la femme musulmane, on est séduit par le personnage de Zouina, femme naïve et déracinée. Sa curiosité et son vœu de s’intégrer nous touche d’autant plus que Zouina n’est pas une rebelle. Elle veut découvrir ce nouveau monde pour probablement oublier celui qu’elle a quitté. Sa lutte est discrète, elle croise le regard d’un chauffeur de bus, elle écoute des émissions pour adolescents sur l’éducation sexuelle, elle se maquille en cachette… Autant de petites choses qui lui seront sévèrement reprochées. Malgré les coups, Zouina ne rompt pas. Inch’Allah Dimanche est un film optimiste, parfois dur mais souvent drôle.

_____________________________________________________________________________________

JOYEUX NOEL (2005)

Mercredi 21 décembre 2011 à 19 h

Réalisé par : Christian Carion
Avec : Diane KrugerNatalie DessayBenno FürmannRolando Villazón,Guillaume CanetGary LewisDany BoonDaniel BrühlLucas BelvauxAlex Ferns… 

durée : 1h50

 

Film français représentant la catégorie des films étrangers aux Oscars, basé sur une histoire vraie.

SYNOPSIS : Lorsque la guerre surgit au creux de l’été 1914, elle surprend et emporte dans son tourbillon des millions d’hommes. Nikolaus Sprink, prodigieux ténor à l’opéra de Berlin, va devoir renoncer à sa belle carrière et surtout à celle qu’il aime : Anna Sörensen, soprane et partenaire de chant.

Le prêtre anglican Palmer s’est porté volontaire pour suivre Jonathan, son jeune aide à l’église. Ils quittent leur Ecosse, l’un comme soldat, l’autre comme brancardier.

Le lieutenant Audebert a dû laisser sa femme enceinte et alitée pour aller combattre l’ennemi. Mais depuis, les Allemands occupent la petite ville du Nord où la jeune épouse a probablement accouché à présent.

Et puis arrive Noël, avec sa neige et son cortège de cadeaux des familles et des Etats majors. Mais la surprise ne viendra pas des colis généreux qui jonchent les tranchées françaises, écossaises et allemandes…

Projections Cinémathèque Ashdod, Matnas Bet Lavron, rue Nathan Elbaz 25 
Renseignements et achat de billets Tél: 08-8555834  de 9:00 à 19 heures 30
prix de lancement en Novembre – Décembre
L’entrée : 25 ₪
Carte de 5 Films 100 ₪
Réduction de 20% pour les personnes âgées et les jeunes soldats

 

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
ColisExpat
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël