La Société nationale des chemins de fer français (SNCF) a signé, mercredi 23 mai 2012 à Jérusalem, avec le mémorial de l’Holocauste Yad Vashem une convention pour favoriser l’étude des conditions de déportation de 76000 Juifs de France durant la Deuxième Guerre mondiale.
La SNCF avait annoncé en février avoir récemment déposé des copies de l’intégrale de ses archives numérisées pour la période 1939-1945 dans trois centres de recherche spécialisés: en décembre 2011 au Mémorial de la Shoah à Paris et à Yad Vashem, et en janvier 2012 à l’Holocaust Museum à Washington.

« Le soutien de la SNCF contribuera à la partie française du projet de recherche intitulé « Convois vers l’extermination: Base de données sur la déportation des juifs pendant la Shoah » », a indiqué Yad Vashem dans un communiqué. « La contribution de la SNCF permettra aux chercheurs de mieux documenter les 80 convois de déportation des Juifs de France » selon le texte. « Nous saluons cette contribution de la SNCF à cette recherche », a déclaré Avner Shalev, président de Yad Vashem, cité dans le communiqué. « Cette recherche met en lumière le rôle spécifique de la déportation dans le processus d’extermination du peuple juif », a-t-il ajouté.

Source : Crif

Laisser un commentaire