Découverte et lecture d'été à conseiller !Article Précédent
Escalade de la violence en bordure de Gaza ce vendredi 13/07/2012Article Suivant

Ambassade : discours du 14 juillet 2012

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Ambassade : discours du 14 juillet 2012

La soirée a été donnée à la Résidence de France à l’occasion du 14 juillet 2012, en présence du Président Shimon Peres et de Gilad Shalit.

Kvod Hanassi,

Sarim,

khavréï knésset, véchagririm nikhbadim,

Chère Daphna Poznansky, nouvelle députée des français de l’étranger

Chers Gilad et Noam Shalit

 

Havrei Moetzet Hatzarfatim Hachaym michoutz letzarfat (chers élus des français d’Israel),

Gvirotaï vérabotaï,

Broukhim habaïm !

Bechèm ra’ayati Valérie, ve ieladim chelanou, Lucas et Clara

ouvechèm kol tsévèt hachagrirout,

ani modé lakhèm

al chébatèm hayom

lakhgog itanou ète yom habastilia,

véèt haméssèr ha’ouniversali chèlo :  méssère chèl khérout, chivione vé’akhva.

  1. Nous fêtons le 14 juillet, le 12 par respect pour ceux qui observent le shabat. Mais ainsi nous apportons une autre couleur à cette fête car le 12 juillet 1906, c’est aussi le jour de la réhabilitation du Capitaine Dreyfus par la justice française. Beau symbole.
  1. Monsieur le Président, c’est un honneur et grande joie de vous compter parmi nous ce soir, pour fêter la France et les valeurs que ce jour célèbre : Liberté, Egalité, Fraternité.

Qui mieux que vous, homme d’Etat, homme de paix, pourrait représenter leur caractère universel ?

Qui mieux que vous pouvez incarnez l’amitié entre nos deux pays, vous qui en avez été l’artisan et avez côtoyé tous les dirigeants français de Pierre Mendes France, Maurice Bourges Maunoury et Guy Mollet jusqu’à Nicolas Sarkozy et notre nouveau Président François Hollande ?

  1. Le Premier Ministre, M. Netanyahu doit m’appeler ce soir pour célébrer avec vous, avec nous cette fête et manifester son amitié enversla France. Je veux ici le remercier pour cette attention.
  1. Un autre symbole du lien indissoluble entre la France et Israël est présent ce soir, et c’est une joie pour moi de le voir : après 5 années et demie de captivité, Gilad Shalit a enfin été libéré, grâce à une mobilisation sans relâche, dans laquelle la France, ses autorités, et sa population, ont pris toute leur part. Gilad, bienvenue parmi nous !
  1. La France et Israël ont pleuré ensemble quand trois enfants et un rabbin ont été tués parce que juifs dans leur école de Toulouse par un barbare. Le Ministre des affaires étrangères est venu exprimer la solidarité de notre pays tout entier lors des funérailles de Gabriel, Arié, Miriam et Jonathan. L’antisémitisme est, comme l’a rappelé le nouveau Ministre de l’Intérieur, M. Manuel Valls, « une offense aux valeurs et à l’histoire de notre République». Tous les moyens seront mis en œuvre pour lutter contre ce fléau, qui prend sans cesse des formes nouvelles.
  1. Israël peut compter sur la détermination du nouveau Président  François Hollande sur le dossier iranien comme il a pu compter sur celle de Nicolas Sarkozy. Nous avons pris cette année des sanctions sans précédent et nous les renforcerons encore tant que l’Iran ne mettra pas fin à l’enrichissement. La sécurité d’Israël, mais aussi celle de la région et de la planète, sont en jeu.

Cette fête est aussi celle de la liberté. C’est la seule aspiration du peuple syrien, massacré par ses propres dirigeants. Bachar El Assad doit partir, la répression – plus de 18.000 morts – doit cesser. François Hollande et le nouveau Ministre des affaires étrangères Laurent Fabius y travaillent activement.

Enfin, la paix. Je connais les obstacles, les risques, les désillusions et le scepticisme mais je crois plus que jamais essentiel et urgent de trouver un chemin commun aux israéliens et aux palestiniens vers deux Etats-Nations, l’un pour le peuple juif, l’un pour le peuple palestinien.

  1. Après l’évocation de ces sujets graves, permettez-moi sans transition de revenir sur l’activité de l’ambassade. La culture aura cette année encore été au cœur de la relation entre nos deux pays. Et quelle ébullition ! Merci Olivier Rubinstein et ses collaborateurs! Pensons au forum Démocratie et Religion, au spectacle public de Jean-Charles de Castelbajac àla Nuit Blanche, ou aux 60 ans du Centre de Recherche Français de Jérusalem avec son fondateur Jean Perrot . Et beaucoup reste à venir : dialogue entre la grande dramaturge Yasmina Reza et Ronit Elkabetz en octobre au théâtre Habima, à l’agrandissement de l’école Marc Chagall,  projet de résidence d’artistes à Haïfa, porté par l’Institut Français.
  1. L’économie a longtemps été le parent pauvre de notre relation. Cela a changé, grâce au travail mené par Didier Wisselman et Frédéric Szabo et leurs équipes. Les miracles de la ‘’startup nation’’ commencent à être connus. Qu’on en juge :

– Le succès de la Journée de l’innovation le 5 décembre dernier a fait école ; ces rencontres seront renouvelées en octobre.

– 5 fermes solaires seront prochainement construites par EDF Energies nouvelles dans le Neguev.

– Les investissements des français Patrick Drahi et Mickaël Golan ont bouleversé le marché des télécommunications en Israël.

– Airbus s’installe, avec la vente récemment annoncée de 4 Airbus A321 à la compagnie Arkia.

–  le savoir-faire français qui s’exporte : un partenariat concernant la formation aux métiers du tourisme, et, début 2013, des Journées de la Gastronomie !

  1. Notre coopération est aussi judiciaire, sur des sujets parfois douloureux. Je me félicite de la plainte déposée en France par Itzik Zeitouni, qui va permettre enfin que justice soit rendue pour la mort de Lee. Je remercie la famille de ce choix que je sais difficile, mais qui était le meilleur possible.
  1. Notre amitié, c’est aussi la communauté des nombreux Français présents en Israël qui en est la garante. Pour la première fois, elle a pu élire avec les français d’Italie, de Grèce et de Turquie une députée à l’Assemblée Nationale cette année. Toutes mes félicitations, Daphna ! Et merci à Patrice Matton, Jean Christian Coppin et leurs équipes consulaires pour l’organisation impeccable des élections.
  1. J’achève ma 6eme année en Israël, dont 3 comme ambassadeur, dans ce pays si étonnant, énergique, créatif et émouvant, ce sera peut-être la dernière. Je voudrai simplement vous remercier : ce pays m’a beaucoup donné ; vous m’avez énormément apporté. Israël a depuis longtemps une place très particulière, dans mon esprit, dans mon cœur.
  1. Mes remerciements à toute l’équipe de l’ambassade. Bravo au chef, Thibault Berra, 24 ans, le cerveau de ce 14 juillet et à son équipe. Un grand salut à nos amis qui nous quittent, je pense en particulier à Nicolas Roche, Jean Christian Coppin, Eric Seboun, Jean Pierre Debat, Bruno Barbier
  1. Merci enfin aux généreux sponsors, français et israéliens, sans qui cette belle fête, entièrement financée sur fonds privés, n’aurait pu avoir lieu.

14. Adoni hanassi, ani chouv modé lekha al chébata hayom.

Zéhou bitouy layédidout ha’amouka

vélakéchère ha’étane bèn chtéï hamédinot.

Tékhi ha-répoublika chèl Tsarfat !

Tékhi médinat Israël !

Tékhi hayédidout bèn Tsarfat léyisraél !

 

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
Mishkan Ashdod Culture

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël