Le président du Consistoire central israélite de France, Joël Mergui, a demandé au gouvernement de faire en sorte que les examens des étudiants ne tombent pas pendant les fêtes juives, lors d’une rencontre jeudi 13 septembre 2012, avec le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. « Nous voulons être sûrs que les étudiants juifs pratiquants n’aient pas à choisir entre leur foi et leurs études« , a-t-il dit à l’issue de son premier tête à tête avec le ministre. 

« J’ai demandé qu’on trouve des dispositions pour qu’il n’y ait pas d’étudiants pénalisés par leurs pratiques religieuses« , a-t-il ajouté à la veille de plusieurs fêtes juives. Le consistoire central souhaite également pouvoir « suivre de près » les travaux de la commission interministérielle sur le racisme et l’antisémitisme. Selon M. Mergui, il ne s’agit pas seulement de questions sécuritaires, mais aussi de « maintenir en France une communauté juive vivante et active« . « Le Premier ministre a pleinement conscience qu’il faut continuer à rassurer la communauté juive« , a-t-il poursuivi.

http://www.crif.org

Laisser un commentaire