Les photos des Américains Robert Lefkowitz et Brian Kobilka sont affichées à l’occasion de l’annonce de leur prix Nobel de Chimie, le 10 octobre 2012 à Stockholm. REUTERS/SCANPIX SWEDEN.

SCIENCES – Ils sont récompensés pour leurs travaux portant sur des récepteurs permettant aux cellules de s’adapter à leur environnement…

Après la médecine et la physique, l’Académie Nobel a remis ce mercredi son prix de chimie à Robert Lefkowitz et Brian Kobilka pour leurs recherches sur lesG-protéines, des cellules qui permettent à l’homme de s’adapter à son environnement.

«Notre corps est un système très finement réglé d’interactions entre des milliards de cellules. Chaque cellule comprend de minuscules récepteurs qui lui permettent de sentir son environnement et ainsi de s’adapter à de nouvelles situations», a expliqué l’Académie royale des Sciences de Suède en annonçant les lauréats.

Concevoir «de meilleurs médicaments avec moins d’effets secondaires»

Les deux Américains sont récompensés pour leurs découvertes sur «les fonctionnements internes d’une importante famille» de récepteurs: les récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) qui permettent aux cellules de «s’adapter à des situations nouvelles», selon l’Académie. Sven Lidin, membre du comité Nobel, a expliqué que «grâce aux travaux de Robert et Brian, nous savons à quoi ressemblent ces récepteurs». Les RCPG jouent un rôle «essentiel pour la communication entre nos cellules» et «un déséquilibre dans cette communication conduit à des troubles de santé», a-t-il ajouté.

«Certains disent que jusqu’à 50% de tous les produits pharmaceutiques reposent sur une action ciblant les RCPG. Savoir à quoi ils ressemblent et comment ils fonctionnent nous donnera des outils» pour concevoir «de meilleurs médicaments avec moins d’effets secondaires», selon Sven Lidin.

Ils succèdent à l’Israélien Daniel Shechtman, lauréat en 2011 pour sa «découverte des quasicristaux», configurations atomiques que l’on pensait jusqu’alors impossibles. Robert Lefkowitz et Brian Kobilka se partageront la récompense de huit millions de couronnes suédoises (929.000 euros)

 Julien Ménielle avec AFP (20 minutes et juif.org)

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.