Le Nobel de physique a été attribué, mardi 9 octobre à Stockholm, au Français Serge Haroche (Ecole Normale supérieure, Collège de France) pour ses travaux en physique quantique et l’observation des  photons. 

Invité par l’Institut Weizmann de Rehovot, Serge Haroche sera en Israël du 28 octobre au 1er novembre prochain. Il rencontrera entre autres à cette occasion le Professeur Zajfman, président de l’Institut Weizmann, et les Professeurs Yossi Nir and Yehiam Prior, Doyens des facultés de Physique et de Chimie. Le 28 octobre à 18h30, il sera reçu par S.E Christophe Bigot, Ambassadeur de France en Israël, à la Résidence de France.

Serge Haroche, 68 ans, avec ses collègues Jean-Michel Raimond (Université Pierre et Marie Curie) et Michel Brune (CNRS), a réussi en 2007 à observer la vie et la mort d’un photon (grain de lumière) et en 2008 à observer le passage du quantique à la physique classique sur un petit paquet de photons. Le 9 octobre 2012, le jury de l’Académie royale des sciences de Suède a co-décerné le Nobel de Physique à Serge Haroche et à David J. Wineland pour « leurs méthodes expérimentales novatrices qui permettent la mesure et la manipulation des systèmes quantiques individuels »Les lauréats ont ouvert la voie d’une nouvelle ère d’expérimentation dans la physique quantique en démontrant l’observation directe de particules quantiques individuelles sans les détruire ».

Né le 11 septembre 1944 à Casablanca dans une famille juive, d’un père avocat et d’une mère enseignante d’origine russe, Serge Haroche quitte le Maroc en 1956, à l’âge de 12 ans. Après ses études secondaires,  il intègre l’École normale supérieure (ENS), où il effectue sa thèse, sous la direction de Claude Cohen-Tannoudji (Prix Nobel de Physique 1997). À sa sortie de l’ENS, il intègre le CNRS. Maître de conférences à l’École polytechnique, professeur à l’université Paris-VI et membre de l’Institut de France, il a également enseigné pendant neuf ans à l’université de Yale, aux États-Unis. Nommé en 2001 professeur au Collège de France dans la chaire de physique quantique,Serge Haroche dirige le groupe d’électrodynamique des systèmes simples au sein du laboratoire Kastler Brossel du département de physique de l’ENS. Il est depuis le 1er septembre administrateur au Collège de France.

communiqué Ambassade de France en Israël

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.