Les bénévoles des comités de quartiers ont visité la ville et ont été mis au courant des différentes activités municipales. Il est important qu’ils connaissent le fonctionnement  et l’importance des actions menées par la ville dans les domaines qui les concernent.

Certains d’entre eux sont en contact permanent avec les administrés. Cette action de bénévolat sert de lien entre les habitants et les organismes municipaux et les institutions.

Mais parfois, ces militants ne connaissent pas les mécanismes, les procédures et les responsabilités des institutions et des bureaux de notre ville. Pour mener à bien leur tache ils souhaitaient  en apprendre davantage sur les services municipaux et la meilleure occasion était de mettre en place un cours avec les instances administratives.

«Les citadins s’adressent directement à la mairie en téléphonant au 106, sans penser qu’ils ont un interlocuteur de qualité qui peut les aider dans leur quotidien »

Les bénévoles ont été mis au courant par le directeur du centre 106 David Honey des diverses requêtes des habitants de la ville et la façon dont elles sont traitées, soit des centaines d’appels par jour et de multiples interventions rapides en découlent. D’où l’intérêt d’avoir des comités d’intérêt de quartier qui ont pour mission d’aider a résoudre ou de répondre a un certain nombre de problèmes d’environnement  ou autre.

Les bénévoles ont été satisfaits de ce tour de ville et ils ont demandé à être impliqués dans les travaux futurs prévus par les services de la municipalité, de se familiariser davantage avec leur travail dans les zones géographiques dont ils sont responsables. Le responsable de ce programme M. Shlomo Rothenberg note que le développement et l’institutionnalisation du travail de gestion va continuer à se développer afin de fournir des services de qualité aux citoyens. La coopération avec la communauté, y compris les bénévoles actifs et des organisations sociales constituent une autre étape dans l’institutionnalisation du processus.

A ce jour, il y a 12 responsables de quartier sur 17 et chacun d’eux  sera le lien entre les équipes publiques et les militants qui travaillent au sein des comités.
Cette réunion de travail s’inscrit dans le cadre d’un atelier de 25 séances, organisée par le Yoseftal Institut et le service d’assistance sociale, où les militants sont renseignés sur des sujets aussi variés que : le développement des échanges et la formulation d’une vision de la situation une fois par trimestre, le renforcement de la coopération efficace, la pensée créatrice, etc.

Laisser un commentaire