Voilà une stratégie enfin intéressante de la part de la diplomatie israélienne: la dénonciation systématique des critiques européennes  Mais pas de n’importe quelle manière: Lieberman le fait avec une violence verbale qui n’a d’égale que l’amour que porte les palestiniens pour le terrorisme. Autant dire que c’est assez énorme et que ses mots, pour une fois, sont entendu à travers le vieux continent.

« L’Europe se précipite pour condamner toute activité de construction en Judée-Samarie, mais regarde avec sérénité la perspective de la destruction de l’Etat juif, » a t-il dit, par ailleurs très justement, mardi. Il a ensuite comparé les délégués de l’ONU a des membres du Fatah, et réaffirmé son opinion selon laquelle il est malheureusement impossible de négocier la paix avec Mahmoud Abbas puisque celui-ci refuse de reconnaitre l’existence d’Israël et n’a pas dénoncé les derniers propos du leader du Hamas qui appelait à la destruction pure et simple d’Israël.

S’exprimant lors d’une cérémonie de Hanukkah à Tel-Aviv, Lieberman a dénoncé la communauté internationale pour applaudir le discours du Abbas le mois dernier.

« Ils parlent d’Abou Mazen comme d’un partenaire pour la paix », a t-il dit, se référant à Abbas par son surnom arabe, « mais j’ai vu sur la scène [à l’ONU] une importante délégation de gens du Fatah, et ils ont éclaté en applaudissements quand il a appelé à la destruction de l’Etat d’Israël.  »

Liberman a également dirigé des remarques critiques à l’Union européenne, qui a publié lundi une condamnation cinglante de l’annonce israélienne au sujet de son intention de construire 3.000 unités nouvelles en Judée.

« De nombreux ministres européens des Affaires étrangères de l’Union tout simplement ignorent la réalité », a déclaré le ministre des Affaires étrangères. « En ce qui les concerne, la destruction d’Israël est une question de temps. »

«Je ne veux pas citer des noms et des citations exactes, mais un nombre important de ministres des Affaires étrangères n’a pas voulu mentionner dans leur déclaration une phrase appelant à la cessation de l’incitation à la haine contre Israël. »
Elinor Cohen-Aouat – JSSNews

Lieberman: « l’Europe poursuit une politique hostile aux juifs… »
 

Le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman accuse l’Europe de suivre une politique hostile aux juifs

«Une fois de plus, l’Europe n’a pas tenu compte des appels à la destruction d’Israël (…) on a déjà connu cela à la fin des années 30 et au début des années 40 lorsque l’Europe savait ce qui se passait dans les camps de concentration et n’a pas agi», a-t-il affirmé ce mardi à la radio publique.

Le ministre israélien faisait allusion aux déclarations du chef du Hamas, Khaled Mechaal, lors de sa visite à Gaza du 7 au 10 décembre, qui a proclamé que «libérer la Palestine, toute la Palestine, est un droit, un devoir et un but», refusant ainsi de reconnaître l’existence de l’Etat d’Israël. «L’Europe s’est donnée une gifle à elle même. Lorsqu’on sacrifie les juifs, il faut se demander qui sera le suivant. A Toulouse, le terroriste qui a assassiné des enfants juifs avait également tué auparavant des soldats français», a ajouté le chef de la diplomatie.

«Le terrorisme s’attaque aux juifs mais il s’en prend à tous les pays et valeurs occidentaux. Israël n’est qu’un hors d’oeuvre, » a ajouté Avigdor Lieberman. Le ministre a également dénoncé le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. «Le Hamas appelle à la destruction d’Israël et refuse de reconnaître Israël et Abou Mazen (ndlr. surnom de Mahmoud Abbas) soutient cette position alors que l’Europe se tait».

Nathan Berdigo- JSSNews

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.