‘Hanouka est derrière nous, mais son message nous accompagne. Les Grecs ont déployé tous les efforts pour assimiler les Juifs, mais ils ont résisté. Et après avoir récupéré le Temple, les Juifs commencèrent à reconstruire et réparer. Leur résilience leur a permis de traverser cette épreuve.

Joseph fut vendu par ses propres frères, puis fut faussement accusé d’un crime odieux et jeté en prison pendant des années. Il avait toutes les raisons de s’effondrer, mais il résista. Cette semaine, nous lisons comment, en dépit de sa puissance et de sa richesse, il a pardonné à ses frères et renouvelé sa relation avec eux.

Nous approchons du 10 Tévet, quand débuta le siège de Jérusalem par les armées babyloniennes qui aboutit à la destruction du premier Temple et à l’exil. Ce fut un difficile chapitre de notre histoire, mais nos ancêtres retournèrent en Israël et reconstruisirent le Temple.

Nous sommes en exil depuis plus de 2000 ans. Cela n’a pas été une promenade de santé, mais le fait que nous célébrons encore ‘Hanouka, que nous lisons la Paracha, et que nous commémorons le 10 Tévet, est un témoignage de notre résilience.

Mais, en y réfléchissant, nous ne devons pas cela à la résilience seule. Depuis l’exil de Joseph jusqu’à notre exil actuel, D.ieu n’a jamais cessé d’être près de nous, nous tenant par la main et nous aidant à nous relever.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.