depute-dormant

Chacun d’entre nous veut savoir ce que gagne un député, où plutôt combien gagne « son député ».

La situation matérielle des élus et des ministres relève de lois organiques qui fixent le fonctionnement de l’Etat.

Un député bénéficie d’abord d’une indemnité parlementaire qui est composée de 3 éléments :

  • Une indemnité parlementaire de base, qu’on peut comparer à un salaire de base. Actuellement cette indemnité de base s’élève à 5. 515€ par mois.
  • Une indemnité de résidence qui se monte à 165€ par mois.
  • Une indemnité de fonction. 1.420€ par mois.

Total indemnité parlementaire brute : 7.100€ par mois. Une fois les diverses cotisations et retenues appliquées, il reste au député 5.200€ net par mois.

Cette somme ne représente pas la totalité de ses revenus, loin s’en faut, et elle n’est que la partie visible de l’iceberg.

En effet, à cette indemnité parlementaire, il convient d’ajouter les sommes correspondantes aux moyens matériels mis à sa disposition.

Il y a d’abord les frais de mandat et de secrétariat : 6.400€ par mois

Cette somme sert à faire face aux diverses dépenses liées à l’exercice de son mandat qui ne sont pas prises en charge ou remboursées par l’Assemblée Nationale. Un exemple : ses vêtements.

Le député dispose en outre d’un somme de 9.150€ par mois affectée à la rémunération de ses collaborateurs, généralement 3 ou 4 personnes.

Tout ceci fait la coquette somme de 22.650€ par mois !!!

Mais ce n’est pas tout…. Le député bénéficie de beaucoup d’autres avantages en nature.

  • Ainsi, il se déplace gratuitement en classe affaire lorsqu’il prend l’avion pour aller dans sa circonscription, et en 1ère classe lorsqu’il prend le train.
  • Il dispose à Paris, dans les locaux jouxtant l’Hémicycle, dans un bâtiment appartenant à l’Assemblée Nationale, d’un bureau/studio pendant toute la durée de sa mandature.
  • Il a droit aussi à des lignes téléphonique gratuites, du matériel informatique, la gratuité de son courrier, etc…
  • Il perçoit, s’il y a droit, des prestations familiales, un régime de sécurité sociale différent du petit peuple, et un système de retraite par capitalisation, particulièrement favorable.

Croyez- vous que cela s’arrête là ? Pas du tout.

A ceci s’ajoute sa part de la réserve parlementaire de l’Assemblée Nationale.

Cette réserve s’élève pour cette année à 100 millions d’euros que les 577 députés se partagent de façons plus ou moins égalitaire. Soit en principe une moyenne de 173.300€ par député.

Cette somme est dépensée sans aucun contrôle. En principe elle est destinée à financer des ouvrages d’intérêt général dans la circonscription.

Faites vos comptes.

Si on additionne le tout, les revenus de notre « cher » député dépasse les 445.000€ pour l’année 2012.

Bien évidemment, mon député a des frais, beaucoup de frais, mais tout de même…

Elle n’est pas belle l’affaire ? Sa petite entreprise ne connaît pas la crise…

Charles Péguy disait : « l’idéal c’est quand on peut mourir pour ses idées, la politique c’est quand on peut en vivre »

Dreuz.info http://www.dreuz.info

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.