La colère monte chez les israéliens. En cause, la pluie. Enfin, indirectement.

Si Israël est ravi de voir tomber la pluie, les israéliens ont de quoi avoir la moutarde monter au nez. Le manque d’infrastructure nécessaire à l’évacuation des eaux paralyse Israël plus que s’il y avait une guerre.

Capture-d’écran-2013-01-08-à-09.25.12

A tel point que l’autoroute la plus utilisée du pays, Ayalon, a due être fermée une grande partie de la nuit. Ce matin, pour faire la route entre Tel-Aviv et Herzlya (qui prend 20 minutes normalement), il fallait compter jusqu’à 1h45. La route entre Haïfa et Tel-Aviv est quasiment impraticable. Celle depuis Ashdod l’est tout autant.

Bien que les autorités se soient préparées du mieux possible pour ces pluies diluviennes, il n’en demeurent pas moins que le pays est complètement bloqué. A la télévision, les présentateurs du morning conseillent aux israéliens de « rester à la maison, vous avez Skype, vous avez le téléphone, vous avez Internet… Une fois dans l’année, pas la peine de prendre la route. »

L’autoroute Ayalon
L’autoroute Ayalon

Et la voiture n’est pas la seule à être bloquée. Le train aussi. A Tel-Aviv, si le train roulait, il serait submergé par les eaux du fleuve Yarkon qui a largement débordé.

D’ou la colère des israéliens. Ce matin, il se demandent : » et que se passerait-il en temps de guerre, si ce qui se passe aujourd’hui se faisait sous une pluie de missile en plus. »

Enfin, la plupart des commerces sont restés fermés aujourd’hui dans les villes moyennes. Comme c’est le cas sur le principal boulevard de Jaffa, le Boulevard Jérusalem.

Les commerces fermés de Jaffa
Les commerces fermés de Jaffa

Les pluies et le mauvais temps devraient continuer toute la journée de mardi et mercredi.

Pendant ce temps, le lac de Tibériade se remplit à grande vitesse !

Les fortes pluies depuis jeudi dernier ont ajouté 17 centimètres du niveau d’eau du lac de Tibériade (le principal réservoir d’eau du pays), qui culmine désormais à 211,72 mètres sous le niveau de la mer. Il est ainsi à 2.92 mètres en dessous de son niveau maximum. L’Autorité de l’eau d’Israël estime que l’eau des pluies va ajouter encore 30 centimètres au niveau d’eau du lac de Tibériade au cours des trois prochains jours.

« Nous avions espéré de grandes quantités de pluie, mais nous avons été surpris par le temps et la force de la tempête. Sept jours de pluies, c’est spectaculaire » a déclaré le directeur de l’autorité de l’eau, Amir Givati​​.

« Il s’agit d’un rythme étonnant, et je ne me souviens pas quelque chose comme ça depuis une décennie. C’est une chance de voir que le lac de Tibériade se remplit bien. »

De nombreuses rivières dans le bassin hydrographique de Tibériade sont pleins à craquer, y compris Nahal Dishon, Nahal Amoud, Nahal Tzalmon, et Hatsor Nahal.

Le débit d’eau mesuré lundi matin dans ces cours d’eau est encore plus élevé qu’en février 2003: à 19 mètres cubes par seconde à Nahal Dishon, par rapport à 14 mètres cubes par seconde en février 2003, et 18 mètres cubes par seconde en Tzalmon Nahal par rapport à 15 mètres cubes par seconde en 2003.

Il y a également eu de fortes pluies en Haute Galilée, avec 200 millimètres sur le mont Meron et le mont Canaan dans les derniers jours. 170 millimètres de pluie sont tombés sur le nord et le centre du plateau du Golan. L’Autorité de l’Eau estime que les prévisions pour mardi seront fortes et, si elles se concrétisent, cela pourrait nous amener vers de nouveaux records.

La neige est également tombée sur le mont Hermon, mais la station de ski n’est pas encore ouverte aux visiteurs, même si elle pourrait ouvrir la semaine prochaine. La neige devrait tomber mercredi dans la capitale Jérusalem.

Par Jack Strauss et  Lola Perez – JSSNews

Laisser un commentaire