Chanteurs, comédiens, créateurs de séries à succès : ils sont tous numéro 1 dans leur domaine en ce moment, et ils ont un jour servi sous les drapeaux d’Israël. Voici leurs histoires. 

Assaf Avidan

Désigné dans la presse internationale comme “l’interprète israélien à la voix envoûtante“, il rencontre un immense succès avec son hit planétaire “One Day” sorti en 2012.

Assaf Avidan naît le 23 mars 1980 à Jérusalem. Il passe son enfance entre Israël, la Jamaïque et New-York avec ses parents envoyés en mission comme diplomates pour le ministère des Affaires étrangères. A 18 ans, il intègre Tsahal, d’abord comme combattant de la brigade Kfir spécialisée dans la lutte anti-terroriste puis comme traducteur dans l’unité des relations internationales de Tsahal.

Après l’armée, il rejoint l’Académie Bezalel de Jérusalem, spécialisée en arts et en design où il étudie le cinéma d’animation avant de se lancer dans la musique. Pour les experts, son style est influencé par son expérience à New York et en Jamaïque et bercé par des artistes comme Led Zeppelin, Neil Young, The Doors ou The Rolling Stones.

Gideon Raff, le génie à l’origine de la série ‘Homeland

La série ‘Homeland’ a été récompensé trois fois aux Golden Globes la semaine dernière. Cette oeuvre est largement inspirée de ‘Hatoufim‘, une série israélienne qui raconte le retour de trois soldats israéliens après 17 ans de captivité au Liban. L’équipe d’Homeland’ ne s’en cache pas et a même tenu à partager son succès avec les créateurs de ‘Hatoufim’ ,Gideon Raff et Avi Nir, en les invitant à monter sur scène et en les remerçiant chaleureusement.

Howard Gordon remercie Gideon Raff sur la scène des Golden Globes
Howard Gordon remercie Gideon Raff sur la scène des Golden Globes

 

Gideon Raff est né à Jérusalem. De deux à six ans, il s’installe avec sa famille à Washington DC où son père occupe le poste de conseiller économique à l’ambassade d’Israël. A 18 ans, il s’engage dans la mythique brigade parachutiste de Tsahal. Il y sert trois ans en tant que combattant.

Idan Raichel, chanteur et musicien

Qualifiés par le New York Times de “chanteur israélien du monde“, Idan Raichel qui accumule les disques de platine et les salles combles dans le monde entier, est aujourd’hui reconnu comme l’un des plus gros succès musicaux de l’histoire d’Israël.  Son hit “Bo’ee” reste plusieurs semaines en tête du hit parade israélien en 2002.

Lorsqu’il est appelé à servir dans Tsahal, Idan Raichel est repéré pour intégrer la groupe de rock de l’armée qui sillonne le pays de base en base et se produit pour divertir les soldats restés au front.  Aujourd’hui, il revendique publiquement son attachement à Israël.

“Ces deux minutes de silence (pour Yom Hazikaron) reflètent le mode de vie israélien, la fierté israélienne, notre nostalgie et notre tristesse, nos préoccupations concernant l’avenir, notre patriotisme et notre destin commun. Elles montrent parfaitement ce que tous les Israéliens ont en commun, la volonté de vivre dans le présent, et le respect de notre passé”, avait-il déclaré lors de Yom Hazikaron, jounée national dediée au souvenir des soldats tombés pour Israël.

Gal Gadot, mannequin et actrice

Gal Gadot est une actrice et top model israélienne née en 1985. En 2004, elle devient Miss Israël et représente son pays au concours de Miss Univers. Elle se révèle au grand public dans les différents volets du film américain Fast and Furious de l’Américain Justin Lin, en incarnant le personnage de Gisele Harabo.

A l’armée, Gal Gadot est coach sportif et est chargée d’entraîner physiquement les soldats et les soldates de Tsahal.

Gal Gadot dans Fast and Furious
Gal Gadot dans Fast and Furious

Encore Six personnalités aux carrières distinctes mais ayant un point commun :  elles ont toutes à un moment de leur vie enfilé l’uniforme de l’armée israélienne.

 Elie Kakou

Elie Kakou déguisé en madame Sarfati
Elie Kakou déguisé en madame Sarfati

Élie Kakou est né le 12 janvier 1960 à Nabeul en Tunisie et a grandi à Marseille où il commence par faire rire sa famille, puis ses amis du mouvement de jeunesse juive sioniste, Hachomer Hatzair.  Décédé le 10 juin 1999, il était un humoriste et un acteur français. Créateur de personnages célèbres comme Madame Sarfati, le professeur, l’attaché de presse, Élie Kakou a rempli à plusieurs reprises les grandes salles de spectacle françaises: théâtre du Point-Virgule, Olympia, Zénith et Cirque d’Hiver Bouglione.

Ayant reçu une éducation juive et sioniste, tant dans la cellule familiale que dans son mouvement de jeunesse, il part pour Israël et s’engage dans Tsahal en 1978. Il sert comme combattant dans une brigade d’infanterie avec d’autres soldats venus de l’étranger, notamment de France. L’un d’eux, Cyril R. se souvient :

“Des anecdotes sur Élie, il y en a des dizaines. Un jour, notre commandant a demandé 10 volontaires pour effectuer une corvée. Tout le monde s’est planqué dans sa tante sauf 2-3 personnes. Puis l’officier a précisé son ordre : il voulait 10 volontaires dont Élie. On n’a pas compris pourquoi au début. Quand Élie et les 9 autres volontaires ont été rassemblés, ils les a mis en ligne et a demandé à Élie de faire un sketch. Il avait envie qu’on rigole un peu, et lui aussi…”

Élie ne cachait pas son attachement à Israël, au contraire :

“J’aimerais bien jouer un jour en Israël, ce serait un rêve. Mais, en même temps, je me sens tellement bien là-bas, que l’idée d’être à l’affiche risquerait de me faire perdre mon anonymat.”

Yael Naim

Yael Naim en concert
Yael Naim en concert

Yael Naim est née à Paris en 1978.

Yael Naïm est célèbre pour ses apparitions dans des comédies musicales françaises à succès comme Spartacus le Gladiateur et les Dix Commandements. La chanson “New Soul” utilisée par Apple dans une publicité en 2008 fait son apparition dans la plupart des charts nationaux dont le Billboard Hot 100 où elle rentre directement dans le top 10. La même année, Yael Naim remporte le « prix du meilleur album » dans la catégorie « Musique du monde » aux Victoires de la Musique.

A l’âge de 4 ans, elle émigre avec sa famille en Israël et s’installe à Ramat HaSharon où elle passe tout le reste de son enfance. A 18 ans, comme tous les jeunes Israéliens de son âge, elle s’engage à l’armée. Repérée pour ses talents de chanteuse, elle intègre l’orchestre l’armée de l’air en tant que soliste.

Noa Tishby

L’actrice et top model Noa Tishby
L’actrice et top model Noa Tishby

L’israélienne Noa Tishby est actrice, productrice, top model et chanteuse. Elle habite actuellement à Los Angeles aux États-Unis. Noa a servi dans l’armée israélienne pendant deux ans et demi comme chanteuse dans une troupe militaire chargée de divertir les soldats déployés sur le terrain.

Noa Tishby ne cache pas son soutien à l’État d’Israël, même dans les moments difficiles. Lors des évènements de la flottille en juin 2010, Noa Tishby utilise son compte Twitter et son blog pour défendre vigoureusement Israël contre la désinformation en postant notamment : ”Un navire humanitaire seulement? Un passager de la flottille admet : ‘Je veux être un Shahid (martyr)http://is.gd/cBfFQ LIBÉREZ GAZA DU HAMAS”

Noa

La chanteuse Noa
La chanteuse Noa

Achinoam Nini connue sous le nom de Noa en Europe, est une chanteuse israélo-américaine née à Tel Aviv en Israël en 1969.

À 17 ans, elle quitte l’école des arts de New York pour retourner en Israël où elle effectue 24 mois de service militaire obligatoire pour les femmes en Israël. Puis, elle étudie à la Rimon School of Jazz and Contemporary Music, à Ramat HaSharon, où elle rencontre le guitariste et compositeur Gil Dor en 1990. Ensemble, ils composent un premier album en hébreu dans un style pop/jazz en 1991, puis un second, recueil de poèmes chantés en 1993, qui la rend célèbre en Israël.

En 1997, l’auteur Luc Plamondon et le compositeur Richard Cocciante lui demandent de tenir le rôle de la bohémienne Esmeralda dans leur nouvelle comédie musicale adaptée de l’œuvre de Victor Hugo, Notre-Dame de Paris.

Rahm Israel Emanuel

Rahm Emanuel au Kotel, le Mur des Lamentations
Rahm Emanuel au Kotel, le Mur des Lamentations

Rahm Israel Emanuel est surtout connu aux États-Unis pour être le maire de Chicago et l’ancien chef de cabinet de la Maison Blanche de Barack Obama. Il effectue ses débuts à la résidence présidentielle américaine comme conseiller personnel de Bill Clinton de 1993 à 1998. Rahm Israel Emanuel a par la suite expliqué que c’est durant cette période que son affection et ses liens avec Israël ont les plus été touchés. C’est en effet à lui qu’est revenue la lourde responsabilité d’organiser dans le détail le déroulement de la cérémonie de la signature des Accords d’Oslo : arrivée des délégations, poignées de mains, photos…rien ne devait être laissé au hasard.

Son attachement à Israël est réel etprofond. Au cours de la Première Guerre du Golfe, et alors que l’État juif était menacé d’anéantissement et d’attaques chimiques par Saddam Hussein, Rahm Israel Emanuel se porte volontaire dans une base du nord du pays pour réparer des camions.

Un engagement qui marque encore l’homme dans son quotidien et qu’il tente de partager avec ses collègues du parti démocrate américain.

Arno Klarsfeld

Arno Klarsfeld, avocat français pendant son service militaire en Israël
Arno Klarsfeld, avocat français pendant son service militaire en Israël

 

Arno Klarsfeld est un homme aux multi-visages. Digne successeur de ses parents dans la chasse aux nazis et collaborationnistes, il se porte partie civile au cours du procès de Paul Touvier avant d’être l’avocat de l’association des Fils et Filles de Déportés de France lors du procès de Maurice Papon.

Aujourd’hui, Arno Klarsfeld est surtout connu pour avoir été nommé médiateur de la République et pour avoir été sollicité à plusieurs reprises par Nicolas Sarkozy sur des dossiers jugés sensibles. Il fait également parti du Conseil d’État depuis 2010 et préside l’Office français de l’immigration et de l’intégration.

Les amis d’Israël saluent aussi son engagement envers l’État juif. Il obtient la nationalité israélienne en 2002 et s’engage dans les gardes-frontières de Tsahal à 37 ans, soit bien après l’âge requis pour servir sous les drapeaux. Au cours de cette période il est affecté à des contrôles de sécurité en Judée-Samarie.

Arno Klarsfeld reste très marqué par son service militaire. Il a notamment déclaré en décembre 2003 à l’agence Guysen : « La haine est un sentiment banni des rangs de Tsahal. Oui, je suis fier de servir au sein de l’armée d’Israël. »

http://tsahal.fr

Laisser un commentaire