un exportateur juif de Paris a su chauffé la scène israélienne le mois dernier Article Précédent
Le gotha de l'aéronautique mondiale a rendez-vous au BourgetArticle Suivant

Comment une photographe militaire sauve un bébé

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Comment une photographe militaire sauve un bébé

Il y a quelques jours, Galia Tzuker, une soldate de Tsahal, a réanimé et sauvé un bébé d’un an et demi qui avait perdu connaissance. Galia, qui a suivi le cours d’infirmer de l’armée, a su réagir à temps. “Elle a sauvé ma fille et c’est grâce à elle que je suis aujourd’hui le père le plus heureux du monde”, raconte Itsik Cohen.

Galia est photographe militaire pour le Corps Médical. Elle a reçu une formation militaire d’infirmière. “Je n’ai jamais imaginé devoir utiliser cela dans la vie civile”, raconte Galia. Lundi 13 juin, Galia est chez elle et entend soudainement des cris venant de la rue. Elle est directement sortie et a vu son voisin Itsik Cohen avec sa fille d’un an et demie entre ses bras, inconsciente.

“Ma chambre donne sur la rue et j’ai vu Itsik qui appelait à l’aide. Il m’a raconté qu’il était resté à la maison car sa fille était malade avec de la fièvre et que tout à coup, elle a perdu conscience. J’ai pris sa fille et lui ai dit que j’étais infirmière militaire.”

tsahal-dalia

A ce moment, il faut agir vite, chaque seconde peut être vitale pour la vie de Ronnie. Galia n’a pas hésité un seul instant, l’a couchée dans le jardin et a commencé la réanimation. “Elle était bleue, presque mauve. Elle ne respirait plus et je ne sentais aucun pouls”, se souvient Galia. “J’ai essayé d’ouvrir ses voies respiratoires alors que son père criait ‘sauvez ma fille’. Pendant un moment, je n’y arrivais pas et j’ai failli me mettre à pleurer”.

Une situation très stressante

Galia n’a pas perdu patience et a continué ses efforts. “Je me suis dis que j’étais de toute manière la personne la plus qualifiée présente aux alentours et que je ne pouvais pas m’arrêter. J’ai alors commencé une réanimation spécifique aux bébés. Et en un coup Ronnie a commencé à respirer de nouveau. Sa couleur est devenue normale, ça a été un énorme soulagement. Si j’avais été une minute trop tard, ça aurait pu terminer autrement. Peu après, une ambulance de Magen David Adom est arrivée et l’a prise en charge. C’est à ce moment que j’ai craqué et j’ai pleuré. Toute cette situation était très stressante”.

Deux jours plus tard, Galia a rendu visite à Ronnie et à son père chez eux à la maison, tous en bonne santé. Une preuve de plus, s’il le fallait, que l’armée israélienne n’est pas seulement une armée qui garde les frontières, elle est là pour servir son pays et ses habitants.

http://tsahal.fr

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bank Discount
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël