Guivat Washington : toujours plus de bachelières chaque année !Article Précédent
La chasse aux faux masters est ouverte !Article Suivant

« d’ici et d’ailleurs » : Le 2e colloque Léon Askenazy( Manitou) à Ashdod

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
« d’ici et d’ailleurs » : Le 2e colloque Léon Askenazy( Manitou) à Ashdod

manitou-leon-askenaziC’est au Matnass Beit Lavron que s’est déroulée la deuxième édition du colloque consacrée à Léon Askénazy, Manitou.

C’est une sorte d’amphi, confortable, bien sonorisé qui a accueilli une centaine de personnes.  Parmi cette assistance fort attentive, il nous est agréable de saluer la présence de nombreuses dames.

Le thème de cette deuxième rencontre était : «Israël, l’être collectif ».

Au nombre des intervenants :

-Daniel Askénazy, le frère de Manitou, nous a entretenu de : « Sainteté de l’individu, sainteté du peuple. »

-Avec le docteur Yéhouda David, son témoignage fut empreint d’une grande émotion. Son témoignage d’ancien élève et de médecin se sont fondus pour mettre au jour quelques aspects méconnus de Manitou.

La partie musicale fut assurée par Patrick Schmuel Ayache ; de très beaux textes, des mélodies à la Brassens ou Maxime le Forestier ont enchanté le public.

Nous avons déploré l’absence du docteur Salama,  qui devait évoquer ses souvenirs partagés avec Manitou sous « La tente des rabbins », au camp de « misère » de Bedeau.

Dans les deux belles études des  rav Elyakim Simsovic et de Yossef Attoun, il a été beaucoup question de Temps, d’Espace et d’Histoire.

Le rav Attoun, avec un art consommé de la parole, a su   évoquer ses souvenirs personnels liés à son maître Manitou. Avec distance et  humour digne de son maître, il a bien voulu nous aider à appréhender quelques lignes d’un beau texte de Manitou. Souvent dans le cheminement de la pensée du Harav Kook.

Akadem, le campus universitaire vidéo du FSJU, était là pour enregistrer toutes ces belles interventions. Ces interventions seront en ligne dans quelques semaines.

Qu’il soit permis, ici, à votre serviteur, de signaler son intervention liée à la publication de son livre : « Quand Vichy internait ses soldats juifs d’Algérie Bedeau, sud oranais, 1941-1943 ».

De nombreuses personnes ont fait le déplacement depuis Jérusalem, Tel Aviv et Haïfa. Et par leur présence ont témoigné de la richesse et de la puissance de la pensée de Manitou.

Il est temps, maintenant, de préparer la troisième édition de ces rencontres adshdodiennes consacrées à Manitou que nous souhaitons ardemment.

Que les responsables de l’Espace Francophone puissent continuer à oeuvrer à l’élévation spirituelle de chacun d’entre nous.

Norbert Bel Ange pour Ashdod Café.

 

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bank Discount
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël