Le saviez-vous ? A Eilat il y a.........le poisson chirurgien zébré!Article Précédent
Patrick Bruel revient pour un  Concert à Tel Aviv !Article Suivant

Lutter contre le Hezbollah : méthode druze

Article   0 Commentaire
Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Lutter contre le Hezbollah : méthode druze

Le bataillon Herev, bataillon druze de Tsahal, a développé des nouvelles techniques de lutte contre l’organisation terroriste libanaise basées sur des années d’expérience dans la région de la frontière nord d’Israël. Les nouvelles méthodes ont été testées la semaine dernière lors d’un exercice.

Le bataillon Herev de l’armée israélienne, composé de membres de la communauté druze d’Israël, a acquis de nombreuses années d’expérience dans l’exécution de missions uniques près de la frontière israélo-libanaise. Pendant la Seconde Guerre du Liban en 2006 par exemple, Herev était la première force à traverser la frontière et la dernière à revenir. Le bataillon Herev, décrit comme étant «le fer de lance de la frontière du Liban » de l’armée israélienne, a utilisé son expérience dans la région pour développer de nouvelles techniques de combat pour lutter contre le Hezbollah. Les nouvelles techniques ont été testées la semaine dernière pour la première fois dans un exercice intensif mené par le bataillon entier.

drouzes (2)

 

Le lieutenant-colonel Shadi Abu Fares, le commandant du bataillon Herev, explique que que la lutte contre le Hezbollah nécessite une méthode spécifique de combat qui inclut l’utilisation intensive des armes à feu.

« Afin de lutter contre l’ennemi au Liban de la manière la plus correcte, nous avons pris les techniques qui existent aujourd’hui dans Tsahal pour combattre dans des zones ouvertes et nous avons fait les ajustements nécessaires. Avec l’expérience du bataillon combinée, nous avons réussi à développer une méthode meilleure et plus efficace « , a-t-il dit.

druze-222

Suite à l’exercice, des conclusions ont été tirées :  un document a été élaboré pour présenter les nouvelles techniques. Il sera envoyé aux officiers tout au long de l’année dans le but d’aider à la construction d’une nouvelle méthode de combat pour lutter contre les organisations terroristes.

« Le bataillon Herev doit apprendre à l’ensemble de Tsahal comment lutter efficacement contre le Hezbollah », a déclaré le colonel Sion Ratson, commandant de la brigade régionale à laquelle le bataillon Herev est subordonné.

“Il y a des ajustements supplémentaires à faire mais la nouvelle technique a vraiment porté ses fruits au cours de l’exercice. Nous pouvons déjà voir que les combattants s’y sont habitués et qu’ils ont confiance dans les méthodes que nous avons testées”, a dit le lieutenant-colonel Abou Fares.

Le Hezbollah continue de renforcer ses menaces

Les nouvelles techniques de combat ont été mis à l’essai dans le dernier exercice du bataillon Herev qui a eu lieu il y a une semaine. Il se composait de trois jours de combat continu dans la haute Galilée et le Golan. Le but était de former les commandants à coopérer avec d’autres forces. Ainsi, les techniques de frappes de Tsahal “empêchent les terroristes de sortir de leurs caches.”

L’exercice simulait au mieux les combats au Liban et a exigé que les troupes apprenent à faire face aux tirs de roquettes de l’ennemi qui tombaient sur leurs aires de repos, à des changements soudains dans les plans de mission et aux blessés à évacuer.

“Ils ont été très efficaces contre le Hezbollah à tous les niveaux”, a déclaré le lieutenant-colonel Abou Faris. « Après l’exercice, je peux dire avec certitude que le bataillon Herev est prêt à tout. »

druzes

Un officier a expliqué la semaine dernière que les actions du Hezbollah au sud du Liban sont de plus en plus agressives. Les forces israéliennes, stationnées à la frontière, ont bien observé comment les agents du Hezbollah travaillent dans les villages du sud du Liban pour recueillir des renseignements sur Tsahal.

 Le bataillon Herev, dont les familles des soldats vivent dans le nord d’Israël, sont susceptibles d’être les premiers à réagir en cas d’attaque du Hezbollah. Ils continuent donc à se préparer. “Les changements dans la région nous obligent à être prêts pour la guerre”, a déclaré le commandant de la brigade régionale à la fin de l’exercice. “Pour toutes les situations dans lesquelles nous sommes susceptibles d’être impliqués, le bataillon Herev me semble être le bataillon le plus approprié. »

http://tsahal.fr

 

Article   0 Commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Macabi
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
Mishkan Ashdod Culture

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël