Capture-d’écran-2013-08-21-à-15.09.02La baisse significative des allocations familiales prend effet aujourd’hui (mardi) et les critiques venant du public et des politiciens vont bon train. Itzik Alrov, qui dirige l’association   »Consommateurs » , accuse le ministre des Finances.

Itzik Alrov déclare que  « Yair Lapid est une nuisance pour les générations futures. Les allocations familiales sont une source de revenu non-négligeable pour les familles, quelque soit leur religion,  juives comme arabes, les familles vivent déjà une période difficile, tout est cher et tout augmente, la rentrée scolaire arrive dans une semaine et le chômage se développe, la réponse du Ministre des Finances ne peut pas être une coupe des allocations, c’est anti-social et inhumain. Il y a dix ans exactement, une telle coupe dans les allocations avait conduit à une augmentation de la pauvreté de plus de 60 % chez les enfants. Aujourd’hui, cela recommence. Le gouvernement doit élaborer un programme pour réduire la pauvreté et non l’aggraver, il doit mettre en œuvre sans tarder un projet national de sécurité alimentaire et allouer immédiatement 200 millions de shekels pour traiter ce fléau. Là, il fait exactement le contraire ! »

« Les mesures économiques et en particulier l’augmentation de la TVA et les coupes dans les prestations sociales va encore réduire de centaines de shekels par mois le budget des familles nécessiteuses et cela va plonger les gens dans la misère et la pauvreté. »

« La semaine prochaine, avec la nouvelle année scolaire, 360.000 enfants iront à l’école sans repas, sans matériel scolaire et surtout sans avenir », a-t-il ajouté.

Tali Brill, qui représente une association de parents, est désespérée :  « Nous recevons de nouveau une gifle de la part de l’Etat, et parce que  nous n’avons pas de lobbyistes à la Knesset, ils nous méprisent, nos revenus rétrécissent encore et encore, les salaires  stagnent depuis longtemps,  je ne vois plus de solution. »

Pour Shaul Mofaz (Kadima), « C’est clair, la politique de ce gouvernement est dirigée contre les classes moyennes et pauvres. Des dizaines de milliers d’enfants vont entrer dans le cycle de la pauvreté et pour les autres, il sera de plus en plus difficile de joindre les deux bouts ».

Le ministre Yair Lapid répond à  la critique en disant : « C’était une de nos principales promesses électorales, et maintenant elle se concrétise. Nous allons aider les familles dans le besoin en donnant des centaines de millions pour la sécurité alimentaire. Nous avons supprimé entièrement les allocations familiales aux familles qui ont de gros revenus. »

Il ajoute :  « Quand une personne met des enfants au monde, elle en est responsable, ce n’est pas à  l’Etat de les soutenir, nous allons tout faire pour aider les parents qui veulent travailler mais il est inacceptable que la classe moyenne israélienne paye pour les gens qui ne travaillent pas ». Pour ceux qui en doutaient encore, et bien maintenant, c’est sur, Lapid ne fait pas dans le social !

H.P. Benhamou – Tel-Avivre – JSSNews

Laisser un commentaire