24h-article-intro-designeDans le contexte d’un raid occidental imminent en Syrie, le ministère israélien de la défense a tenu une réunion extraordinaire à Tel Aviv, avec la participation du premier ministre Benyamin Netanyahou, du ministre de la défense Moshé Yaalon, du chef de l’état-major Benny Gantz, et d’officiers supérieurs de Tsahal.

« L’état d’Israël est prêt à tous les scénarios », a déclaré Netanyahou après la réunion. « Nous ne faisons pas partie de la guerre civile syrienne, mais si nous repérons une tentative de nous nuire, nous répondrons avec une grande force. »

L’analyste israélien Ron Ben Yishai a indiqué lundi soir que le président Obama a déjà coordonné en principe la formation d’une coalition internationale lors de discussions avec les dirigeants du monde, et les pourparlers ont actuellement progressé au niveau opérationnel.

Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et apparemment aussi la France et la Turquie sont en train d’obtenir le feu vert des diverses branches de leurs gouvernements pour un raid et d’autres plans futurs.

Pendant la nuit, le président du conseil de sécurité national israélien, Yaakov Amidror, a rencontré à la Maison Blanche la conseillère américaine à la sécurité nationale, Susan Rice. Le chef de la direction de la planification, le major-général Nimrod Shefer, est également à Washington dans le cadre d’une délégation sécuritaire. Lors d’une réunion avec ses homologues américains au Pentagone, ils ont discuté des développements et des scénarios qui pourraient influer sur Israël si la Syrie étaient effectivement attaquée.

Selon les prévisions israéliennes, les Etats-Unis préviendront Israël avant une opération. Dans le même temps, l’armée israélienne a élevé le niveau d’alerte au nord d’Israël.

Les responsables de la défense envisagent tous les scénarios, y compris une riposte syrienne modérée, peut-être sans participation directe, sous la forme de tirs de roquettes ou d’une attaque à la frontière.

Laisser un commentaire