Lors d’une opération conjointe de Tsahal, de la police israélienne et de l’Agence de Sécurité israélienne (Shin Bet), des terroristes du Hamas ont été arrêtés à Ramallah et à Jérusalem. Ils préparaient une attaque à Jérusalem pour la période des fêtes juives. Cette cellule terroriste fabriquait également des roquettes. Si peu d’entre elles aboutissent – et ce notamment grâce à ce type d’opérations – le nombre de tentatives d’attentats ne baisse pas.

Le chef de cette cellule terroriste est Hamdi Isnin Hamdi Roumana. Né en 1991, son père était un des chefs de la branche militaire du Hamas à Ramallah. Lors de l’enquête des agents de sécurité israéliens, un laboratoire contenant de nombreuses substances chimiques et explosives a été découvert. Des manuels expliquant comment fabriquer des charges explosives ont également été trouvés. Roumana a avoué collaborer avec deux autres habitants de Ramallah qui lui fournissaient les produits chimiques. Ils ont tous les trois avouer les faits.

tsahal-shabak-chimique-3

Les terroristes allaient cibler des soldats de Tsahal près de Ramallah et tirer des roquettes sur les villages israéliens aux alentours. Ils avaient également prévu de tirer avec des armes à feu sur des soldats de Tsahal au point de passage de Hizme près de Jérusalem.

Cette tentative d’attaque démontre à nouveau la grande motivation des groupes terroristes en Judée-Samarie et en premier lieu du Hamas de perpétrer des attentats terroristes.

Les terroristes allaient cibler des soldats de Tsahal près de Ramallah et tirer des roquettes sur les villages israéliens aux alentours. Ils avaient également prévu de tirer avec des armes à feu sur des soldats de Tsahal au point de passage de Hizme près de Jérusalem.

Cette tentative d’attaque démontre à nouveau la grande motivation des groupes terroristes en Judée-Samarie et en premier lieu du Hamas de perpétrer des attentats terroristes.

tsahal-shabak-chimique (1)

“Cette cellule était assez étendue et il a fallu deux semaines avant d’arrêter tous les responsables. Nous avons agi de manière professionnelle et avons arrêté le chef de la cellule dans sa maison avant d’arrêter les autres membres. Nous avons trouvé dans sa maison des engins explosifs très avancés”, raconte le lieutenant-colonel Liran Hagibi de la Brigade Givati qui a pris part à l’opération. “Nous avons du faire face à une certaine résistance de la part des habitants mais les soldats y étaient préparés.”

“Il y a une certaine aggravation de la situation. Nous le ressentons car nous sommes appelés à agir plus souvent que par le passé. La motivation des soldats reste extrêmement haute, nous comprenons l’importance de notre travail et nous agirons tous les jours s’il le faut.”

tsahal-shabak-chimique-2

http://tsahal.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.