hochaana rabbaMardi 24 septembre 2013 au soir et mercredi 25 septembre est appelé Ochaâna Rabba. Cette nuit nous restons réveillés en lisant le livre de circonstance Kriyé Moëd, car nous passons le dernier jugement devant Hachem.

Il est bon d’organiser, pour les jeunes ou les femmes, un cours de Torah au courant de la nuit, afin de mieux comprendre le sens des fêtes.

Au matin, d’Ochaâna Rabba pour ceux qui n’ont pas dormi toute la nuit, on fera Nétilat Yadayim, mais sans réciter la bénédiction, puis on récitera toutes les bénédictions du matin.

a) On multipliera les prières et les supplications durant l’office d’Ochaâna Rabba et on luttera contre le sommeil.

b) On fera 7 Hakafot durant l’office, en souvenir des processions du Temple et l’on demandera à Hachem les pluies de bénédictions pour toute la terre (surtout pour Israël).

c) Après la prière du Moussaf, on prendra 5 branches de saule, on les attachera ensembles et on en frappera un sol de terre 5 fois et l’on dira H’abit H’abit H’abit Véla Barekh, cette coutume remonte au temps des prophètes. Durant cette cérémonie, nous demandons à Hachem d’annuler les mauvais décrets à notre égard et de nous inscrire dans le livre de la vie.

d) En général, on garde le Loulav jusqu’à la veille de Pessah, il servira de combustible pour brûler le Hamèts, et certains ont l’habitude de faire de la confiture après la fête avec l’Étrog et d’en manger pour Tou Bichvat, le Nouvel An des arbres.

 

Laisser un commentaire