Le réseau professionnel LinkedIn a répertorié dix métiers qui se sont imposés massivement en à peine cinq ans… Du spécialiste des «datas» au professeur de zumba !

 nouveaux metiers
Les nouvelles technologies sont déjà depuis plusieurs années, un des facteurs essentiels de la profonde mutation que traverse le monde du travail : des métiers aux appellations alternatives, parfois difficilement compréhensibles pour les générations plus anciennes, de nouveaux domaines de compétences qui ne cessent de se développer (et d’être demandés)… Le réseau professionnel LinkedIn a répertorié dix métiers qui se sont complètement imposés sur le marché du travail alors qu’ils existaient à peine il y a tout juste cinq ans: data scientist (spécialiste des «datas», ou «données»), consultant en social média… mais aussi professeur de zumba ou coach «beachbody»!
Pas seulement des métiers liés au Web et aux nouvelles technologies.

«En voulant vulgariser et jouer la carte du décalé, les concepteurs de l’infographie ont été un peu maladroits : il faut bien faire le distinguo entre les métiers qui sont le fruit d’un effet de mode (prof de zumba ou coach de plage) et ceux qui sont la conséquence d’une réelle transformation de la société!», analyse Jean-Noël Chaintreuil, spécialiste des problématiques RH. Car la mutation des compétences et le besoin de formation dans ces domaines sont, eux, bien réels. En scrutant en profondeur 250 millions de profils inscrits, LinkedIn a établi que la compétence la plus cotée sur son réseau en 2013 est le social media marketing.

«Ce qu’il faut retenir de cette infographie, ce sont les bases qu’elle établit. Pour le “data scientist”, par exemple, l’appellation est à l’origine d’une multitude de métiers, de différents profils bien distincts les uns des autres. Idem pour tous les métiers qu’engendre le cloud!, en conclut Jean-Noël Chaintreuil. Il faut bien prendre conscience de la dimension “américaine” de cette étude, qui amalgame et traduit bien deux principales préoccupations des Américains : les nouvelles technologies et le sport!»

Le Figaro.com

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.