Quai d'Orsay - Discours Laurent Fabius à MontreuxArticle Précédent
Israël : Le seul membre non-européen du CERNArticle Suivant

Le projet de Loi « paramédicaux français » enfin à la Knesset…

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Le projet de Loi « paramédicaux français » enfin à la Knesset…

Le Député Shimon Ohayon va déposer demain une proposition de correction à la loi sur la reconnaissance des diplômes des professions de santé du 30 juillet 2008 (paragraphe 58) sous l’impulsion et avec la collaboration directe de l’AAEGE Israël. La correction de cette loi a pour but de mettre fin au vide juridique qui empêche les diplômés français des professions paramédicales tels que les orthophonistes, audiologues, kinésithérapeutes et podologues de travailler en Israël. Cette correction de la loi, stimulée par le Ministère de l’Alyah et de l’Intégration (Klita) commence son parcours à la Knesset et il est probable qu’elle rencontrera encore de nombreuses barrières administratives avant son adoption.

Depuis 2009, les diplômes d’Etat des paramédicaux francophones ne sont plus reconnus car la nouvelle loi israélienne requérait un diplôme académique de type Licence ou Master ce qui n’est actuellement pas le cas des diplômes français dans ce domaine. En effet, même si le cursus français est similaire aux cursus européens et israéliens, les diplômes français ne sont pas officiellement des Licences ou Master : cela sera progressivement le cas pour ces professions à partir de 2018 grâce au processus de réingénierie actuellement en cours en France, et en tout état de cause cela ne concernera pas les diplômés d’avant 2018.

Pour contourner cette difficulté, la correction de la loi propose de valider automatiquement le diplôme des professions paramédicales mentionnées ci-dessus titulaires d’un Diplôme d’Etat. Si elle est adoptée, elle permettra aux titulaires de ces diplômes originaires des pays européens ayant travaillé au moins 5 ans dans leur pays d’origine de recevoir une équivalence automatique en Israël s’ils déposent leur demande d’équivalence avant le 31 décembre 2016. Pour ceux qui n’auront travaillé qu’entre 3 et 5 ans dans leur pays d’origine à la date limite du 31 décembre 2016, l’équivalence sera obtenue après la complétion d’un stage de 12 mois en Israël.

L’équipe de l’AAEGE Israël veut ici remercier le Directeur Général du Ministère de l’Alyah et de l’Intégration, M. Oded Forer, pour son soutien et ses efforts continus pour lever les barrières administratives à l’intégration des olim de France ainsi que Monsieur le Député Shimon Ohayon. Que soit aussi remerciée ici Mme Cathy Kezurer, orthophoniste, membre de l’AAEGE Israël pour son travail de coordination des professionnels paramédicaux au sein de l’Association.

L’équipe « Equivalence des diplômes » de l’AAEGE Israël et du Collectif Franco-Israélien vont continuer à se mobiliser et continueront à travailler ensemble pour obtenir la mise en place d’une Convention Bilatérale France-Israël pour une reconnaissance automatique des diplômes entre les deux pays, comme cela existe déjà pour certains diplômes entre la France et à la fois le Canada et les USA.

Contacts de l’AAEGE Israël (Association des Anciens et Elèves de Grandes Ecoles et Universités en Israël : voir www.aaege-israel.org) pour ce dossier

Alain Zeitoun : zeitouna2002@yahoo.com

Edith Hassine :  edith.hassine@gmail.com

1 Commentaire

  1. Soulez 09:45, Jan 24, 2014

    Très bonne nouvelle, mais qu’en est il pour le métier de Diététicienne et diététicienne avec expérience. Merci

    Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Macabi
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
Mishkan Ashdod Culture

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël