VIDÉO – On les appelle les “Défenseurs du Néguev”. Soldats “Haredim” (juifs ultra-orthodoxes), ils forment une nouvelle compagnie au sein de Tsahal. Tout comme n’importe quels autres soldats, ils ont pour mission de protéger l’État d’Israël mais tout a été fait pour qu’ils puissent dans le même temps respecter les lois religieuses de la Thora. Leur service reflète un objectif important de l’armée israélienne : permettre une meilleure intégration des juifs ultra-orthodoxes dans les rangs militaires.

banner-negev-frCes combattants “Haredim” doivent passer six mois de formation spéciale durant lesquels ils apprennent à organiser des patrouilles d’infanterie, des opérations ciblées et durant lesquels ils ont des cours de langue arabe afin de pouvoir comprendre les populations qui vivent dans les alentours de leur base. Tout au long de ce circuit, ces soldats sont en mesure de préserver leur mode de vie religieux. Ils étudient la religion et les traditions juives avec des rabbins, comme ils le feraient dans une Yeshiva traditionnelle (centre d’étude de la Thora). Les soldats peuvent prier régulièrement au cours de la journée et ils disposent même d’une cuisine casher dans laquelle les restrictions sont particulièrement complexes.

“Ici, ils ont tout ce dont ils ont l’habitude d’avoir”, explique le général de brigade Rafi Peretz, Rabbin Militaire Général de Tsahal.

“Tout est identique, à part peut-être le sac de couchage dans lequel ils sont obligés de dormir la nuit”, ajoute t-il un sourire aux lèvres.

www.tsahal.fr

Laisser un commentaire