Israël - Syrie / Déclaration du porte-parole du Quai d’OrsayArticle Précédent
Et si l’Alya aux Etats-Unis était une première étape…Article Suivant

Le H’amets et les KITNIOTT (légumineuses) pendant Pessah’

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Le H’amets et les KITNIOTT (légumineuses) pendant Pessah’

Il est dit dans la Torah au sujet de Pessah’ (Chémott 13) : « Les Matsot seront consommées durant 7 jours, et il ne sera vu ni H’amets, ni levain dans tes domaines. »

Le H’amets que la Torah interdit correspond au contact de la farine de l’une des 5 céréales du DAGAN (le blé ; l’orge ; le seigle ; l’avoine ; l’épeautre) avec de l’eau durant un certain laps de temps. Par ce contact s’opère une modification de la constitution intérieure de la farine et débute la fermentation. Dès le début de cette fermentation, ce H’amets devient interdit à la consommation et au profit, et il est également interdit à tout juif de le posséder chez lui durant Pessah’.

Le riz et les diverses KITNIOTT, comme les petits poids, les pois chiches, les haricots, le soja, les lentilles ou autres, sont autorisés à Pessah’, car il n’y a de H’amets que lorsque l’aliment est fait à base de l’une des 5 céréales du DAGAN que l’on a cité plus haut. Or, les KITNIOTT n’en font pas partie puisqu’ils sont des légumes.

Tout ceci, à la condition que l’on veille à vérifier le riz de sorte qu’il n’y a pas de grains de blé ou d’orge, ou d’autres céréales du DAGAN mélangés au riz, car il arrive parfois dans les régions où l’on fait pousser le riz, que les champs de blé ou d’autres céréales H’amets se trouvent à proximité. De même, les sacs dans lesquels on transporte le riz, servent aussi à transporter les céréales H’amets, qui peuvent ensuite se mélanger au riz et par cela, interdire tout un plat cuisiné avec ce riz (comme nous l’avons déjà expliqué antérieurement, puisque nous avons vu que même une miette de H’amets à la capacité d’interdire toute une grande marmite contenant un plat cuisiné).
C’est pourquoi, il est d’usage de trier le riz pour Pessah’ avec une grande vigilance et beaucoup de concentration, 3 fois consécutives, à un moment où les enfants en bas- âge ne se trouvent pas à proximité des personnes qui vérifient.

À cause du risque de mélange de grains de céréales DAGAN avec les grains de KITNIOTT, les Achkénazes ont la tradition de s’interdire les KITNIOTT durant Pessah’. C’est ainsi que les maîtres Achkénazes ont tranchés de façon catégorique l’interdiction de la consommation des Kitniyot pendant Péssah’.
Cependant, cette interdiction ne s’est pas répandue dans la plupart des pays Séfarades. Un Séfarade ne doit pas s’imposer de rigueur sur ce point pour plusieurs raisons.

Il y a aussi quelques Séfarades très scrupuleux (essentiellement ceux originaires d’Afrique du Nord) qui s’imposent également l’usage de s’interdire la consommation de riz durant Pessah’, tout comme les Achkénazes.

Cependant, ils ne s’interdisent en général que le riz et non le reste des KITNIOTT. Certains d’entre eux s’interdisent également les pois chiches.

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Macabi
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
Mishkan Ashdod Culture

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël