Ashdod, votre ville d'intégration !Article Précédent
Le Saviez Vous : le rôle d’Israël dans le conflit syrienArticle Suivant

Bémidbar ou Bamidbar

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Bémidbar ou Bamidbar

בְּמִדְבַּר

Bémidbar

 Nombres 1:-4:20 : Le dénombrement et le campement autour de la Shekhina

Haphtara : Osée 2:1-22

      Et l’Eternel parla à Moshé, au désert, bémidbar, בְּמִדְבַּר de Sinaï, dans la tente d’assignation, le premier jour du second mois de la seconde année après leur sortie du pays d’Egypte. Nombres 1:1

Pourquoi la Thora spécifie-t-elle « dans le désert » ?

Le Midrash Rabba nous dit que la condition pour acquérir la sagesse et la Thora est celle d’avoir un cœur vaste et ouvert comme un désert, hefker, sans propriétaire… Ce commentaire nous parle de l’humilité nécessaire pour recevoir l’enseignement de la Thora, et, à son tour, le dispenser.

Après avoir abordé le thème de la sainteté dans le livre central de la Thora, Lévitique, le livre de Nombres nous parle maintenant de la préparation à l’entrée en Terre Promise par le dénombrement et le compte exact des soldats de l’armée de D.ieu, aussi nommé l’Eternel des Armées.

Le livre deBéréchit est le livre du commencement de la Création et du peuple juif.

Le Livre de Chémot est celui qui décrit la première partie du plan de Rédemption par la sortie d’Egypte et le don de la Thora.

Le Livre de Vayikra est l’appel à la sainteté, et la description du Avodat HaShem : comment devenir une nation de cohanim.

Le Livre deBémidbar explique comment se constituer en armée unie, obéissante et fidèle.

Le livre des Nombres s’apparente à un livre « militaire » dans le sens où l’ordre et la discipline sont prioritaires. Après avoir accepté et reçu au Mont Sinaï la Thora, qui a fait des enfants d’Israël un peuple avec une Constitution divine, celui-ci se forme désormais en armée pour servir le Roi de l’Univers, le Dieu Tout Puissant.

Mais l’entrée en Terre Promise sera retardée suite aux péchés des explorateurs, et les pérégrinations du peuple juif sont relatées dans la suite du livre pendant leurs trente-huit années d’errance jusqu’aux rives du Jourdain.

La seconde année de leur voyage, D.ieu commande à Moshé et Aaron de faire un recensement de tous les Israélites à partir de l’âge de 20 ans jusqu’à 60. L’âge de 20 ans est choisi pour donner la priorité à l’éducation, condition nécessaire pour former de bons soldats au service du Maître. C’est dans le foyer familial que sont données les bases pour une éducation ancrée dans le respect de la Parole afin de construire les bases de la personnalité de l’enfant. Il passera son enfance et adolescence au contact des anciens de sa famille avant de s’enrôler avec conviction dans l’armée de D.ieu.

603550 soldats sont recensés. La tribu de Lévi est exemptée de service à cause de ses obligations religieuses. 22000 d’entre eux sont assignés à la garde et au service dans le Michkan. La famille de Guerchon devra transporter les couvertures du Michkan, celle de Kehat l’Arche, la Table des Pains de proposition, la Menora et les autels et celle de Merari, les planches, piliers et bases.

Les douze tribus sont réparties en quatre groupes et encadrent le Michkan, aussi bien dans leur marche que pendant leur campement.

Ce recensement se produisit sept mois après le premier qui avait suivi le péché du Veau d’or au Mont Sinaï. Le premier recensement avait été fait sans distinction de tribu ou famille paternelle, les rescapés du châtiment étaient comptés un à un. Mais le second relève d’une volonté militaire, HaShem passant en revue Son armée. Il appelle aussi chacune des tribus d’après son identité et son onction, chacune ayant une place à garder et un rôle bien précis à tenir, nous le verrons plus loin dans la description de leurs caractéristiques. Les enfants d’Israël étaient appelés à comprendre que sans la communauté ils n’étaient rien et que leur fonction n’était utile qu’au sein du groupe.

Douze princes, appelés d’après le nom de leur père sont chargés de seconder Moshé. Il est intéressant de noter que les noms des pères et des fils comportent presque tous une allusion aux noms de D.ieu et révèlent la consécration de ces chefs et de leur choix par conséquent :

Et ce sont ici les noms des hommes qui se tiendront avec vous, pour Ruben, Elitsur, mon D.ieu est un Rocher אֱלִיצוּר fils de Shédéur,D.ieu est lumièreשְׁדֵיאוּר.Pour Siméon, Shelumielma paix en D.ieu, שְׁלֻמִיאֵלfils de Tsurishaddaï  D.ieu est mon Rocher צוּרִישַׁדָּי;

Pour Juda louange à D.ieu יהוּדָה Nakhshon, fils d’Amminadab ;

Pour Issacar, Nethaneëlנְתַנְאֵל D.ieu a donné, fils de Tsuar ;

Pour Zabulon, Eliab אֱלִיאָבmon D.ieu est mon Père, fils de Hélon ;

Pour les fils de Joseph, D.ieu  ajoute pour Ephraïm, Elishama אֱלִישָׁמָעmon D.ieu a entendu  fils d’Ammihud ; pour Manassé, Gameliel גַּמְלִיאֵל   monD.ieu est ma récompense, fils de Pedahtsur פְּדָהצוּרle Rocher a racheté ; Pour Benjamin, Abidanאֲבִידָןmon Père a jugé fils de Guidhoni ; Pour Dan, Akhiézer, fils d’Ammishaddaïעַמִּישַׁדָּיpeuple de D.ieu Pour Aser, Paghielפַּגְעִיאֵלrencontre de D.ieu fils d’Ocran ; Pour Gad, Eliasaphאֶלְיָסָף D.ieu. a rajouté fils de Dehuelדְּעוּאֵל connaissance de D.ieu Pour Nephthali, Akhira, fils d’Enan. Nombres 1:5-15

Ces douze chefs vont être divisés en quatre camps comportant trois tribus avec une tribu chef, et ils devront camper autour du Michkan contenant l’Arche de l’Alliance, gardée par les tribus des Lévites.

Mais les Lévites camperont autour du tabernacle du témoignage, afin que ma colère n’éclate point sur l’assemblée des enfants d’Israël; et les Lévites auront la garde du tabernacle du témoignage. Nombres 1:53

Les Lévites avaient la charge d’empêcher les Israélites de s’approcher de l’endroit le plus saint et ce commandement nous rappelle l’ordre de ne pas s’approcher de la montagne fumante du Sinaï lors de la réception de la Thora.

Les Lévites avaient la garde de tous les ustensiles du Tabernacle et devaient assurer le service. Ils avaient également la charge des chants, le mot Lévi, signifie « accompagner ».

La Tradition nous dit que Moshé nomma « huit gardes » parmi les Cohanim et les Lévites qui se divisaient le service semaine par semaine. Le prophète Samuel et le roi David instituèrent un nouvel ordre et divisèrent les fonctions en 24 gardes ou classes.

Et il établit, suivant l’ordonnance de David, son père, les classes des sacrificateurs dans leur service, et les lévites dans leurs charges, pour louer et pour faire le service devant les sacrificateurs, selon l’oeuvre de chaque jour, et les portiers dans leurs divisions, à chaque porte ; car tel avait été le commandement de David, homme de Dieu.

2 Chroniques 8:14

L’ordre régnait et les Israélites s’exécutèrent de bon cœur. C’est chacun sous sa bannière, d’après les signes, otot, אתת de la maison de leurs pères qu’ils camperont. La famille est préservée et toujours mise à l’honneur dans la Thora, le père donne ses directives, et les fils forment une armée solide et disciplinée.

Ces signes, ou otot, seraient, d’après Rachi, les consignes que Yaakovavaient données à ses fils pour transporter son cercueil : tels fils à l’est, les autres à l’ouest, au nord et au sud. Mais ces « signes » correspondent également à ceux qui apparaissent dans la vision d’Ezéchiel sur le char céleste : les quatre figures de lion, d’homme, de bœuf et d’aigle.

Les bannières des tribus représentaient les caractéristiques données dans la bénédiction accordée par Yaakovà ses fils. La bannière de Juda représentait un lion, symbole de cette tribu. Celle de Ruben représentait un homme, les mandragores rappellent un corps humain en stature debout. Celle d’Ephraïm portait un taureau, allusion à Joseph (Deut.33:17). Enfin celle de Dan, un aigle qui suggère un serpent volant avec des ailes d’après Abarnabel.

Quatre campements de trois tribus regroupées sous la bannière de quatre leaders, aux quatre points cardinaux :

–         A l’Est, sous la bannière de Yéhouda : Yissachar et Z’voulon qui sont ses jeunes frères.

–         Au Sud, sous la bannière de Réouven : Shim’on et Gad, son jeune frère et une tribu additionnelle avec Gad.

–         A l’Ouest, sous la bannière d’Ephraïm : Ménaché et Binyamin, les frères et oncle réunis.

–         Au Nord, sous la bannière de Dan : Naftali et Acher les fils des servantes réunis.

Ces quatre chefs représentaient aussi quatre aînés :

–         Réouven, le fils biologique de Léa.

–         Yéhouda avait récupéré le droit d’aînesse suite au péché de Réouven.

–         Ephraïm avait aussi hérité du droit d’aînesse sur son frère par son grand-père Yaakov.

–         Dan était l’aîné des enfants des servantes Billa et Zilpa.

Les positions de ces tribus sont aussi loin d’être fortuites :

L’Est se dit en hébreu kedem, celui qui est devant. Yéhouda, représentant le Sceptre royal de la monarchie va devant. Il possède la supériorité spirituelle avec Yissachar, l’érudit en Thora et Z’voulon, aussi un érudit, mais également un commerçant qui partait sur d’autres rivages rapporter de quoi pourvoir aux besoins de Yissacharqui enseignait la Thora. Plusieurs membres de la tribu de Yissachar feront partie du Sanhédrin plus tard.

Le Sud représente la sagesse et Ruben représente le côté moral grâce à sa repentance. Il a pris le parti de Yossef face à ses frères en le sauvant de la mort. Shim’on, a agi par honneur pour venger sa soeur, malgré sa violence.

L’Ouest, d’après la Tradition est le lieu de la Shekhina. Ephraïm, Ménaché et Binyamin défendent la terre d’Israël comme des guerriers (Psaume 80 :2). Yéhochoua, le conquérant de la Terre Promise était un descendant d’Ephraïm et Binyaminest le symbole de l’unité entre les frères. C’est par lui que la réunification s’est faite au sein de la famille de Yaakov. Le Temple sera construit sur sa terre.

Le Nord symbolise les richesses matérielles (Job 37 :22) et ces tribus assureront le bien-être dans le pays.

Le camp des Lévites se trouvait au centre. Il encadrait le Michkan qui enfermait l’Arche dans laquelle se trouvaient les Tables de la Thora.

L’image qui découle de cette disposition nous rappelle celle de l’Arbre de Vie situé au milieu du Gan Eden. La Thora est comparée à un arbre, et D.ieu nous indique par là, que Ses commandements sont, et doivent être accessibles à tous de la même façon, à l’instar de la Manne qui tombait en égale quantité pour chacun.

Elle est un arbre de vie pour ceux qui la saisissent ; et qui la tient ferme est rendu bienheureux. Proverbes 3:18

Puis, D.ieu ordonne le remplacement des premier-nés par les Lévites :

Et tu prendras les Lévites pour moi (je suis l’Eternel), à la place de tous les premier–nés parmi les fils d’Israël, et le bétail des Lévites à la place de tous les premiers–nés parmi le bétail des fils d’Israël. Nombres 3:41

Rachi nous dit que les premier-nés à qui incombaient le service furent disqualifiés lors du péché du Veau d’or et que les Lévites les remplacèrent pour avoir défendu l’honneur de la Thora.

Il était interdit à quiconque de regarder l’Arche sainte sans couverture Et ils n’entreront pas pour voir, quand on enveloppera les choses saintes, afin qu’ils ne meurent pas. Nombres 4:20

L’épisode de Beth-Shémech nous le rappelle également :

Et l’Eternel frappa des hommes de Beth–Shémesh, car ils regardèrent dans l’arche de l’Eternel ; et il frappa du peuple soixante–dix hommes ; et le peuple mena deuil, parce que l’Eternel avait frappé le peuple d’un grand coup. Et les hommes de Beth–Shémesh dirent, Qui peut tenir devant l’Eternel, ce Dieu saint ? Et vers qui montera–t–il de chez nous ?

1 Samuel 6:19-20

Cette interdiction rejoint celle de se faire des représentations physiques de tous ce qui est en haut ou en bas sur la terre (Exode 20:4). Il nous est commandé de ne pas fixer les choses célestes avec nos yeux charnels, afin de ne pas risquer de rendre un culte profane n’ayant que l’apparence religieuse de la piété mais reniant l’Essence même de Celui Qui en est l’Auteur.

A la fin de cette Paracha, l’image de la volonté de D.ieu pour Son peuple, s’impose à nos pensées : un peuple, saint, uni autour de la Source de Vie, lié à D.ieu par la foi sincère et pure et par l’obéissance à Ses commandements, voilà le culte agréable auquel Il prend plaisir et auquel nous devons aspirer.

Orah Sofer, Guide touristique licenciée
Guide certifiée à Ir David
Guide certifiée à l’Institut du Temple

 (972) 054-207313

www.visiterisrael.com

 

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
ColisExpat
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël