ADIR : programme des activités de Mai et Juin 2014Article Précédent
Des chansons Françaises au Club de Jazz du Festival d’IsraëlArticle Suivant

Imave : Formation des bénévoles de l’association

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Imave : Formation des bénévoles de l’association

Moadonit Imave un Havre de Paix pour les enfants en détresse. Imave : Le mois de IYAR  …

Le 5 mai 2014 en France : Yom Haatsmaout au profit des enfants d’Israël.Le vent de Hessed continue à souffler…

Malgré  les nombreux ponts du mois de mai en France  beaucoup d’Amis sont  venus pour fêter ensemble les 66 ans de l’Etat d’Israël au profit des enfants des Moadonit Imave.

Cette soirée organisée par l’association Imave, Le B’nai B’rith (Loge Isaac Bashevis Singer) et Rambam dentaire RDI a été parfaitement réussie.
L’ambiance était chaleureuse et joyeuse avec des Amis fidèles   qui se sont investis.
Nous ne sommes pas une association comme les autres car nous collectons des dons qui sont entièrement utilisés pour protéger des enfants classés en « difficultés » par les services sociaux israéliens.
100% des dons sont intégralement versés dans un programme efficace qui permet de créer « un havre de paix pour les enfants en détresse ».

Un repas « gargantuesque »… Kémia Royal et Grillades à volonté (entre autres) a été servi avec générosité par Simon Kohana propriétaire du restaurant et fidèle soutien de l’association Imave.

Une tombola a clos cette soirée et chacun heureux et ému par les résultats très positifs du travail fait en Israël a pris l’engagement de rester à nos côtés pour le poursuivre.

Le bilan est très positif à tous les niveaux :
– Nous avons collecté des dons qui nous permettent de continuer à protéger nos enfants d’Israël.
– Par un engagement plus important des personnes présentes qui ont manifesté leur intention de s’investir dans ce joli travail.

Ainsi chacun est reparti satisfait d’avoir fêté Yom Haatsmout
avec le sentiment d’être un élément actif
dans son soutien à l’Etat Israël.

Le 13 mai 2014 en Israël : la Fédération  Israélienne Francophone (F.I.F) accompagne, l’association Imave qui a  présenté son bilan d’activités aux membres du cabinet Mr Yehiel Lasry maire de la ville d’Ashdod .

Le Mardi 13 mai 2014 s’est tenu une réunion importante à la Mairie d’Ashdod.

Dans le bureau du maire Mr Yehiel Lasry et en présence du Dr Joseph Zrihen Président de la Fédération  Israélienne Francophone (F.I.F), l’association Imave a présenté son bilan d’activités aux membres du cabinet  dirigé par Mme Dina Bar Oulpan  1ére adjointe.

Après l’exposé introductif de Reine Partouche responsable de l’association, un débat s’est engagé pour un partenariat et une aide plus importante.

Les membres de la Mairie impressionnés par le bilan et le statut d’association fédérée ont répondu favorablement à la proposition de développer une  collaboration plus étroite  et d’accéder à certaines demandes, entre autres de créer 2 classes supplémentaires pour les enfants de familles défavorisées d’Ashdod.

La FIF fidèle à ses engagements entend poursuivre ses missions d’aide aux associations francophones en Israël.

formation du 16 mai 2014 3

Le 16 mai 2014 en Israël : Formation des bénévoles de l’association IMAVE

La Fédération Israélienne Francophone (FIF) a organisé vendredi 16 mars  le 3ème cycle de formation en présence de 30 volontaires de l’association IMAVE. Présentée par le Docteur Joseph Zrihen, Président exécutif de la FIF et animée par Nelsie Elalouf, psychologue clinicienne et spécialiste des enfants

Ce projet s’inscrit dans un plan annuel ambitieux qui fait appel à divers  spécialistes. IMAVE a pour vocation d’aider et d’accompagner les enfants issus des familles les plus défavorisées d’Ashdod.

Deux points principaux ont été développés pendant cette rencontre :
– La difficulté d’approcher les enfants de manière à être le plus efficace possible.
– La réciprocité de cette aide,  les enfants aident le bénévole à s’intégrer en Israël et ainsi à mieux comprendre la société israélienne.

Grâce à un travail de groupe en petit atelier plusieurs points ont pu être évoqués :
– seul le temps et la patience permettront au volontaire de s’approcher de l’enfant.
– c’est en prenant du recul,  sans être ni dans le jugement ni dans la culpabilité et en réalisant un travail sur sa propre sensibilité que chacun trouvera la clef particulière de chaque enfant.

Le comportement du volontaire est important vis-à-vis des parents car nous travaillons ensemble, nous ne les remplaçons pas. Le désir de reconnaissance est autant présent pour les parents et les enfants que pour nous.

Divers témoignages ont été évoqués sur l’intérêt que nous portons aux enfants et leur besoin de repère.

Par exemple savoir quel jour nous venons. Lorsqu’un volontaire est absent les enfants demandent pourquoi et quand il doit revenir. Ils savent parfaitement le jour de permanence de chacun.

Lorsqu’au coin d’une rue ou d’un magasin nous les rencontrons leur attitude nous renforce dans l’idée que nous formons avec eux une famille.

Ainsi dans un souci de toujours leur faire plaisir plusieurs suggestions  ont été proposées tel que développer leur sens artistique, faire une sortie tous ensemble au Safari etc…

Les volontaires souhaitent toujours mieux  aider ces enfants avec lesquels ils partagent un lien si fort qu’ils les considèrent comme des membres de leur famille. Les participants sont  repartis renforcés et heureux de faire partie de ce groupe, élément actif  qui intervient dans la société israélienne en protégeant  les enfants les plus démunis.

Après un dernier tour de table Ils ont chaleureusement remercié le Docteur Joseph Zrihen et Madame  Nelsy Elalouf. Nous attendons tous avec impatience la dernière session de formation pour ce cycle qui aura lieu mi juin…

La parole est donnée aux volontaires des Moadonit Imave :

Je m’appelle Elisabeth Shay, enseignante de formation je suis volontaire depuis quelques mois à l’association Imave qui a pour projet de créer des « Moadonit Imave » dans tous les quartiers.

Ce sont des petites structures de 12 enfants qui fonctionnent dans les Matnassim et permettent d’aider efficacement des enfants classés en situation de détresse par les services sociaux de la ville.

Une amie m’a expliquée comment et pourquoi une fois par semaine elle venait donner du temps et de l’affection aux enfants des Moadonit Imave. Finalement elle m’a accompagnée afin de voir sur place les enfants.

Cela fait 35 ans que je vis en Israël, je parle, j’écris couramment l’hébreu et je connais bien la société israélienne. Dès ma première visite J’ai apprécié ce travail et j’ai décidé de rester. J’ai trouvé une langue commune avec les enfants, celle de la vie de tous les jours. Très rapidement les enfants m’ont adoptée et je les aime vraiment beaucoup. Comme beaucoup d’entre nous il me reste de l’amour à distribuer (de l’amour en « rab », même si on en a déjà donné beaucoup autour de soi à sa famille, ses amis….) alors pourquoi ne pas en faire profiter des enfants auxquels il en manque peut-être un peu.

Nous nous attachons à eux, et nous les considérons comme faisant partie de notre famille. Lorsque nous nous rencontrons en réunions ou ailleurs, bien souvent nous parlons d’eux comme s’ils étaient nos petits enfants.

Je suis de permanence le jeudi après midi. Après le repas et les devoirs, l’enseignante avec la bath Shirout organisent des activités diversifiées auxquelles tout le monde participe enfants et volontaires. Il s’agit de jeux éducatifs, de travaux en arts plastiques, de préparation de spectacles chants, danse, pièce de théâtre pour les fêtes et anniversaires etc… .

Quel plaisir de voir chaque enfant lire à tour de rôle pendant le repas et parfois aussi pendant le goûter qu’ils prennent vers la fin de l’après-midi.

Chacun respecte le niveau de l’autre, c’est une compétition positive qui a permis de faire d’immenses progrès pour ceux qui avaient de réelles difficultés à lire en début d’année scolaire. Cela a donné une envie de lire à tous, ceux qui lisent très bien, ceux qui lisent plus lentement, ceux qui font encore des erreurs ou qui n’osent pas lire par timidité. Pour nous c’est un vrai bonheur car chacun progresse de manière visible à tous les niveaux.

A partir de 17 h 30 c’est la séance « cinéma pour enfants » du Matnas.

Chacun reçoit un billet d’entrée pour le film et une pizza. Ils attendent tous ce jour avec impatience. C’est une façon très sympathique de terminer la semaine.

Nous ne sommes cependant pas en relation avec leur famille car c’est le rôle des services sociaux de chaque famille et de l’institutrice qui est en contact régulier avec eux.  Nous sommes présents afin d’aider le mieux possible mais en aucun cas nous ne nous substituons à leurs parents.

Notre rôle est un rôle d’accompagnement, d’écoute et d’apport affectif. Les enfants le savent car ils s’adressent à nous lorsqu’ils ont besoin d’aide.

Voila une façon importante et agréable d’aider Israël car ces enfants sont l’avenir du pays.

Pour plus de renseignements vous pouvez joindre :

Ruthy : 058 690 19 53              Léa : 054 635 05 21

Hanna . : 052 65 25 534           Tova : 050 636 94 47

Sylvie : 054 814 42 89              Nicole : 054 640 54 28

Ruth : 050 924 66 40                Reine : 054 691 48 19

 

Toutes les photos sont sur  facebook  Imave  Moadonit

ou notre page facebook  Imave

www.imave.org

 

 

 

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
ColisExpat
Immobilier Low Cost

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël