Tsahal accueillera bientôt un tout nouveau robot capable de récolter des renseignements dans les zones souterraines. Un autre véhicule saura scanner les territoires ennemis avant même que les forces israéliennes ne pénètrent sur le territoire. Le high-tech étant un atout majeur de l’armée israélienne, découvrez trois nouvelles avancées technologiques qui accompagneront prochainement les soldats sur le champ de bataille.

UGV-back-view-field-640x426

De graves menaces se présentent aux frontières israéliennes chaque jour. Le réseau terroriste du Hamas localisé dans les souterrains de la bande de Gaza s’entraîne quotidiennement à infiltrer le territoire israélien, tandis que le Hezbollah augmente son arsenal d’armes à la frontière nord du pays. Dans le même temps, les terroristes de Judée-Samarie tentent de faire passer illégalement des armes à travers les points de passages pour attaquer les communautés israéliennes de la région.

La supériorité technologique d’Israël est son plus grand moyen de dissuasion face à ces menaces. Les véhicules sans conducteur font partie de ces engins high-tech qui amélioreront très prochainement les capacités de Tsahal.

Qu’il s’agisse de petits véhicules capables de pénétrer à l’intérieur d’immeubles ou d’autres modèles plus grands équipés de caméras pouvant filmer à 360 degrés, les véhicules sans conducteur ne sont pas nouveaux dans les rangs de l’armée israélienne. Les forces terrestres de Tsahal prévoient cependant d’étendre leur utilisation. Des experts ont récemment inventé et développé de nouveaux véhicules avant-gardistes et répondant aux besoins sécuritaires de l’armée.

drone-terrestre

Petit et intelligent : le “Robot Transporteur”

Dans quelques années seulement, les soldats faisant face à la menace des tunnels terroristespourront utiliser des robots spécialement conçus pour les couvrir. Le Robot Transporteur, capable de scanner des zones souterraines, accompagnera les combattants de l’infanterie et du génie militaire dans leur combat en souterrain si nécessaire. Les experts de Tsahal programmeront ces véhicules à patrouiller dans des zones dangereuses et à récolter des renseignements pour les soldats sur le terrain.

“L’idée est d’entrer en opérations accompagnés de robots portables, légers, et pouvant fonctionner pendant plusieurs heures”, explique le major Lior Trablisi, le commandant de l’unité des robots et des technologies de l’armée israélienne. L’engin pourra faire des choses qu’aucun humain ne peut réaliser, comme cartographier des bâtiments entiers ou des tunnels terroristes. Ce nouveau bijou technologique permettra aux soldats de comprendre l’apparence exacte de n’importe quelle structure et les aidera ainsi à éviter les dangers durant les combat urbains et souterrains.

Tsahal préfère mettre en danger un robot plutôt qu’une vie humaine, précise le major Tablisi. “Un robot n’est pas freiné par le manque de lumière, les tirs ou les difficultés à respirer [dans les tunnels]”, ajoute le commandant. Une fois que l’armée israélienne aura déterminé le coût de la construction d’un tel robot, ce dernier sera testé et intégré dans ses rangs.

Le meilleur ami de l’homme : le “Fidèle Partenaire”

Le robot Fidèle Partenaire fera également partie de la nouvelle génération de robots de l’armée israélienne. Cet engin, qui pourra manœuvrer sur le terrain comme un Hummer, pourra transporter des armes et d’autres engins technologiques sur le champ de bataille. “Le robot sera utilisé comme ligne de défense par les forces déployées sur le front”, explique le major. “Il sera capable de rouler tout en identifiant des bombes et la source des tirs ennemis.”

Le premier modèle sera prêt à la fin d’un plan pluriannuel que Tsahal a lancé. “Son principal avantage est qu’il permettra de réduire les risques encourus par les soldats combattants”, a déclaré le major Trablisi. “Les véhicules seront capables d’effectuer des missions en réduisant les risques pour les soldats”.

“Protecteur des Frontières”

Au cours des dernières années, les véhicules sans conducteur se sont multipliés au sein des unités de l’armée israélienne déployées dans le sud du pays. Ces outils renforcent l’efficacité des patrouilles le long de la bande de Gaza et peuvent opérer quelque soit le climat. Ils permettent principalement de prévenir les enlèvements de soldats et de réduire les attaques contre les soldats et les civils.

Début 2015, un véhicule appelé le Protecteur des Frontière commencera à patrouiller le long de barrière de sécurité de la bande de Gaza. Comme ses prédécesseurs, le véhicule sera doté de caméras précises et effectuera des recherches destinées à identifier les terroristes. La nouvelle version du véhicule sera conçue de telle sorte que les soldats pourront le contrôler à partir de zones éloignées.

L’armée israélienne prévoit de déployer au moins un Protecteur des Frontières dans chaque bataillon stationné le long de la frontière de Gaza. Les soldats contrôleront tous les véhicules depuis la même salle d’opération, qui pourra être située loin de la zone frontalière. “Il est possible de guider le véhicule sans nécessairement une salle d’opération à proximité”, a expliqué le major Triblisi.

Les technologies évoluant sans arrêt, les robots et les véhicules télécommandés resteront des atouts précieux sur le champs de bataille du futur. Dans l’avenir, ils seront des outils indispensables dans la surveillance des activités de l’ennemi, sans mettre en danger les forces israéliennes.

http://tsahal.fr/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.