L’intimité physique est primordiale pour l’homme. L’absence, l’indigence ou le sevrage brusque d’échanges émotionnels et/ou sensoriels peuvent rapidement causer chez le tout petit de graves carences qui feront malheureusement redouter une issue fatale. Le psychiatre-psychanalyste américain d’origine hongroise, René Harpad Spitz, a montré qu’un nourrisson privé de tout contact humain, et que l’on ne manipulait pas durant une période prolongée, avait tendance à décliner de manière irréversible. Cette privation provoque une dégradation de l’état du nourrisson et peut donc mener à la dégénérescence et à la mort.

Ces observations ont fait naître, depuis plus d’un demi-siècle, l’idée incontournable de l’importance vitale du stimulus fourni par l’intimité physique, au même titre que l’appétence envers la nourriture, tous deux essentiels à la survie de l’être humain.

Cependant, une fois passée la phase d’étroite intimité avec la mère, l’individu devra apprendra à se contenter de formes plus élaborées de stimulations : l’appétence pour les stimuli de la tendre enfance (soins, caresses et autres ‘’papouilles’’) va se transformer petit à petit en ce que l’on nomme quête de reconnaissance.

Il est clair que chacun manifestera un besoin de ‘’caresses’’ relatif à son état d’être, ainsi, une diva ne pourra survivre sans sa dose quotidienne de « caresses » de la part de centaines d’admirateurs anonymes, alors qu’un chercheur se contentera d’une « caresse » annuelle, provenant d’un maître respecté.

Le terme original employé par cette école de psychothérapie et que l’on traduit un peu rapidement par caresse, est en fait un mot en anglais – stroke –- qui vient du verbe « tostroke ». On peut le traduire par « stimuler » alors qu’il possède, en réalité, deux sens en anglais: l’un est positif, alors que l’autre est négatif. La première signification de « to stroke » est « donner une caresse » tandis que son second sens est « frapper ». On peut le définir comme étant un signe de reconnaissance échangé entre deux individus. Ce signe est un moyen par lequel une personne reconnaît l’existence d’autrui. Cette reconnaissance peut se faire à travers un geste, un acte, une parole.

Une personne habituée durant sa tendre enfance à recevoir des signes de re/co/naissance négatifs sera plus enclin à continuer à en recevoir toute sa vie, voire à refuser tout signe de reconnaissance positif.

L’échange relationnel comme transaction

Lorsque plusieurs personnes se rencontrent, il y aura forcément un moment où l’une d’elle parlera, ou fera comprendre aux autres qu’elle reconnaît leur présence. On appelle ce phénomène un stimulus transactionnel. Par la suite, une autre personne dira ou fera quelque chose qui aura un lien quelconque avec ce stimulus, et ainsi de suite… Cela porte le nom de réaction transactionnelle.

Eric Berne (Bernstein), psychiatre américain, fondateur de l’Analyse Transactionnelledans les années 60, décrit ‘’trois états fondamentaux de l’égo’’. On constate effectivement que les gens changent de point de vue, de voix, de vocabulaire, de sentiments selon les circonstances. L’observation de ces modifications ont conduit Berne au concept d’états de l’égo.

Depuis quel état de son propre égo jauge-t-on une situation?

Nous parlons de sentiments qui corrélativement vont provoquer immanquablement un certain type de réactions prévisibles. Cela signifie que chaque individu possède un système de sentiments accompagnés par un système lié de types de comportements limités et… robotisés.

. On peut classer les états de l’égo en trois catégories :

analyse transactionnelle

  • L’état Parental (le Parent) de l’égo ressemble à celui hérité des figures parentales. Il assure certes la procréation, la protection, et l’éducation. Il peut aussi figer le développement à cause archétypes surannés qui n’ont plus lieu d’être, et qui empêchent une évolution harmonieuse de l’être.
  • L’état Enfantin (L’Enfant) de l’égo celui où résident l’intuition, l’esprit de création, l’élan, le plaisir et l’amusement spontanés. C’est le lieu où se seront fixées les expériences de la plus petite enfance.
  • L’état Adulte (l’Adulte) de l’égo élabore toutes ces données pour traiter efficacement et objectivement avec le monde extérieur.

Ces trois aspects de la personnalité sont tous importants pour la vie et la survie.

L’analyse des ‘’transactions’’ consiste à reconnaître depuis quel état de l’égo le stimulus est en train d’opérer une réaction transactionnelle.

Selon les situations, nous manifesterons un de ces 3 états, en passant de l’un à l’autre avec une aisance plus ou moins grande.

Et ce n’est qu’au moment où l’un ou l’autre d’entre eux compromet l’équilibre de la santé, qu’analyse et réorganisation s’imposeront.

Yehouda Guenassia

Yehouda Guenassia est psychothérapeute certifié en Gestalt Thérapie Analytique, il est affilié à l’Association of Humanistic Psychology.

Il reçoit à Jérusalem et à Ashdod et consulte en ligne.

Tel Israël: 05 24 31 14 01

Tel France: 01 77 47 17 01

Email : yehouda72@gmail.com

Consultations en ligne: http://www.therapienligne.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.