Les tirs de missiles Grad, ce dernier shabbat, sur Beer Sheva qui se trouve à 40 à 45 km de la bande de Gaza (comme Ashdod), n’ont pas laissé Ashdod indifférente. La municipalité, qui suit avec inquiétude l’escalade qui a lieu dans le Sud, ne veut prendre aucun risque et a décidé aujourd’hui qu’il n’y aura pas d’activités dans des bâtiments mobiles non blindés. Parallèlement, elle a publié sur son site Internet et sur sa page Facebook les consignes de sécurité de la Défense civile. Pensez à vous préparer pour être « le plus protégé possible » (A’hi mougan chéyech) !

Pour le moment, on ne sait pas jusqu’où les choses vont aller et si Israël va devoir une fois de plus affronter le Hamas. Nous vivons dans une zone sensible où l’état de la sécurité est très instable et on peut passer très rapidement d’une situation de routine à un état de confrontation armée. La municipalité d’Ashdod ne se contente pas seulement de suivre ce qui se passe dans le Sud. À la suite des tirs de missiles sur Beer Sheva ce shabbat dernier, elle publie aujourd’hui, sur son site Internet et sur sa page Facebook les consignes de sécurité de la Défense civile.

45 שניות

« Il est important de sensibiliser le public, justement en ce moment, alors que la ville vit normalement et qu’il n’y a pas de panique parmi la population », déclare la municipalité, en incitant les habitants à prendre connaissances des consignes et à intégrer les messages concernant la protection et la conduite à tenir. Le plus important étant que chacun doit agir selon la stratégie du « plus protégé possible » (A’hi mougan chéyech).
●   Chacun doit savoir où se trouve l’espace de sécurité le plus proche, où il peut arriver dans les 45 secondes dont il dispose à partir du moment où retentit l’alerte, selon l’ordre de préférence suivant :
– Pièce blindée de l’appartement (mamad), ou de l’étage (mamak).
– Abri public ou abri d’un immeuble si on peut y arriver en 45 secondes.
– Si les solutions précédentes ne sont pas possibles : un espace   protégé à l’intérieur de l’appartement, avec le moins possible de murs extérieurs et d’ouvertures.
– Cage d’escalier, selon les directives publiées sur le site.
●   Au moment de l’alerte ou si on entend une explosion :
– Entrer tout de suite dans l’espace de sécurité le plus proche et fermer   toutes les ouvertures.
– Si on se trouve à l’extérieur, entrer dans le bâtiment le plus  proche, se coucher au sol et se protéger la tête.
– Si on est dans un véhicule, s’arrêter sur le côté de la route et entrer  dans un bâtiment. S’il n’y a pas de bâtiment à proximité, se coucher au sol et se protéger la tête.
Lors de l’opération « Colonne de nuages », les habitants d’Ashdod ont fait preuve d’une très grande maturité et d’une conduite exemplaire. Cela s’est traduit par la solidité montrée par chacun et au niveau de la communauté, par une conduite adaptée et le respect des règles de sécurité pendant tout le conflit. De nombreux bénévoles se sont même mis à la disposition de la ville et ont apporté toute l’aide qui leur a été demandée. Il est important que les habitants soient prêts et restent vigilants.

« Nous espérons que nous ne serons pas pris dans un nouveau conflit, mais il est important que les habitants revoient les règles de conduite à tenir, préparent leur espace de sécurité, s’assurent que chaque membre de la famille sait où se trouve son espace de sécurité, qu’il sait ce qu’il doit faire quand l’alerte retentit. Il faut en particulier calmer les enfants et leur parler de la situation et des différents scénarios possibles »,dit-on au département de la sécurité.

Toutes les infos :
Site de la Défense civile (Pikoud Haoref) www.oref.org.il et en appelant le centre d’information au no 104.

Ou sur le site de la municipalitéwww.ashdod.muni.ilet au centre d’appel au no 106.

Eddie Benhamou,

Porte-parole municipal

Laisser un commentaire