Retrouvons nous ensemble pour dire Article Précédent
Facebook et le conflit actuelArticle Suivant

Fin de la trêve ; reprise des tirs de roquettes sur Israël

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Fin de la trêve ; reprise des tirs de roquettes sur Israël

« Nous refusons de prolonger le cessez-le-feu, c’est une décision finale » (Hamas)

Ynet

Le mouvement terroriste islamiste Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, a annoncé vendredi au Caire qu’il ne prolongera pas le cessez-le-feu dans l’enclave palestinienne en vigueur depuis trois jours parce qu’Israël refuse d’accéder à ses demandes.

La trêve des combats devait expirer à 5H00 GMT mais Israël a déjà annoncé que deux roquettes avaient été tirées sur le conseil régional Eshkol dans le sud du pays en provenance de Gaza quatre heures avant cette échéance.

Deux hauts responsables du Hamas membres de la délégation palestinienne qui négociait au Caire la prolongation du cessez-le-feu sous l’égide de l’Egypte ont annoncé à l’AFP que leur mouvement refusait de maintenir cette trêve, près d’un mois après le début du conflit.

Israël avait pourtant proposé dès mercredi soir une prolongation pour une durée illimitée du cessez-le-feu conclu avec le Hamas et les autres factions palestiniennes et entré en vigueur mardi matin.

« Nous refusons de prolonger le cessez-le-feu, c’est une décision finale, Israël n’a rien proposé », a déclaré à l’AFP un membre du Hamas au sein de la délégation de négociateurs palestiniens au Caire.

Le Hamas avait accusé jeudi soir Israël de bloquer les négociations pour une prolongation de cette trêve en n’accédant pas à ses demandes, notamment la fin du blocus de Gaza qui asphyxie l’enclave depuis huit ans et la libération de prisonniers.

Israël « n’a pas accepté de mettre un terme au blocus », a expliqué le responsable du Hamas au Caire.

De son côté au Caire, un responsable du Djihad islamique a également annoncé à l’AFP que son mouvement ne prolongera pas le cessez-le-feu.

Le gouvernement israélien aurait l’intention de déclarer la bande de Gaza comme « territoire ennemi » d’ici quelques semaines, selon un haut responsable israélien cité par le quotidien Haaretz.

Concrètement, cette décision d’une importance majeure signifierait qu’Israël ne serait pas considéré comme responsable des dommages causés aux résidents de l’enclave palestinienne durant l’Opération Bordure Protectrice.

D’après Haaretz, cette proposition devait être soumise au vote lors du conseil hebdomadaire des ministres dimanche mais son étude a finalement été reportée.

En 2007, trois mois après que le Hamas a pris le contrôle de la bande de Gaza, Israël avait déjà classé le territoire comme ennemi. La nouvelle proposition est censée ajouter un caractère juridique supplémentaire au statut de Gaza, en accord avec la loi sur les dommages causés aux civils », selon Haaretz.

Par ailleurs, les tractations diplomatiques s’intensifiaient jeudi au Caire pour tenter de prolonger le cessez-le-feu de 72 heures entré en vigueur mardi matin.

Le porte-parole de la branche armée du Hamas, Abu Obaida, a déclaré jeudi que « Si nos exigences ne sont pas acceptées par Israël, nous transformerons ce conflit en guerre d’usure », après que le Hamas a accusé Israël de traîner les pieds dans les négociations à 12 heures de l’expiration de la trêve.

http://www.i24news.tv/

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
Mishkan Ashdod Culture

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël