Le Trait d'Union des Francophones : programme de la rentrée !Article Précédent
«Kivounim» (Orientations) – tout ce qu'un étudiant doit savoir !Article Suivant

Danses Folkloriques pour dames

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
Danses Folkloriques pour dames

Pour celles qui veulent danser de la danse folklorique israélienne avec une super prof, un bienfait pour le corps et la nechama garantie, n’hésitez plus et venez nous rejoindre. C’est au Matnas HEY , derriere le Lev Ashdod, tous les dimanches de 6h30 à 7h30. 70 sh par mois.

Renseignements et inscription auprès de Gisele 052 73 88 394 ou Ruth 0548401379

Rappel historique :
La danse folklorique d’Israël est une composition de danses juives et non juives originaires de diverses parties du monde. En Israël , la danse folklorique est en plein développement depuis ses débuts dans les années 1940. De sources historiques anciennes et, ou modernes, elle évoque parfois des faits bibliques ou propose des styles contemporains.

Les premiers pionniers, passés de la vie urbaine en Europe orientale à la vie rurale dans des cadres collectivistes, ont apporté avec eux les danses de leurs pays natals qu’ils ont adaptées à leur nouveau milieu.
Parmi elles, une danse roumaine , la « hora », est devenue le symbole de la vie nouvelle construite en terre d’Israël. Sa ronde donne un statut égal à tous les participants et ses pas simples sont à la portée de tout le monde tandis que les bras noués les uns aux autres sont le symbole de la nouvelle idéologie.
Elle reste aujourd’hui la plus représentative des danses d’Israël: populaire, réunissant tous les âges lorsqu’il s’agit de danser dans les rues à l’occasion de la fête de l’indépendance ou de réunions sociales en tous genres.
L’une des étapes les plus importantes du développement de la danse folklorique d’Israël a été le premier festival au kibboutz Dalia, en 1944.
Il a provoqué un enthousiasme général résultant en la création d’un genre à multiples facettes. Celui-ci est caractérisé par un mélange de styles et de sources d’inspiration, incorporant les motifs de la diaspora juive et les traditions locales. ( expl.: la Debka Arabe; danse d’hommes en rang frappant du pied mais aussi des éléments inspirés du jazz Nord-américain et des rythmes Sud-américains ainsi que des cadences typiques des pays de la Méditerranée)
Les danses folkloriques locales, adaptées très souvent à des chansons Israéliennes populaires, présentent une grande variété de pas et de formes à laquelle s’ajoute un rythme parfois exubérant, exprimant toute la  vitalité  d’un jeune pays aux antiques traditions.
La danse folklorique s’exprime aussi par des spectacles sur scène.(troupes de danseurs très souvent amateurs)
Les danses traditionnelles des divers groupes ethniques accompagnent les danses d’Israël et les influencent parfois, reflétant à la fois le « rassemblement des exilés » et la nature pluraliste de la société Israélienne. Ces particularités sont conservées, valorisées par des troupes spécialisées dans les danses du Yémen, du Kurdistan, d’Afrique du Nord, d’Inde, de Géorgie, de Boukhara et d’Ethiopie et par des ensembles présentant des danses Arabes, Druzes et Circassiennes. Les troupes folkloriques participent à la plupart des célébrations locales et nationales ainsi qu’aux festivals internationaux. Depuis 1988, un festival international de danse folklorique a lieu, pendant trois jours, tous les ans, à Carmiel en Galilée.

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Macabi
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
Mishkan Ashdod Culture

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël