Des sources du commandement Nord ont révélé aux médias israéliens que la menace pourrait ressurgir

Channel 2Le commandement de la région Nord d’Israël s’est renforcé ces derniers mois, dans l’inquiétude d’une attaque du Hezbollah à la frontière libanaise.

De hauts gradés de l’armée israélienne ont estimé dimanche que l’organisation terroriste serait en passe de lancer une attaque d’envergure dans la région de la Haute Galilée en Israël, ou encore en Galilée occidentale.

Se préparant au pire scénario, les troupes au sol ont détecté quelques changements dans l’organisation chiite, conformément à la politique définie par le Secrétaire général depuis 1992, Hassan Nasrallah, qui aurait récemment « brisé le silence », a rapporté le site israélien Ynet.

Nasrallah, au cours de ses dernières allocutions, a cherché à « renouveler l’équilibre de la terreur », selon les sources du commandement nord, citées par le site Walla. « Il y a un manque de stabilité dans la région », a déclaré un officier de l’armée interviewé, « des évènements insignifiants peuvent en amener à de plus grands », insiste-t-il.

Les sources ont précisé qu’il ne s’agissait pas là d’une menace imminente, mais qu’il fallait, en cas d’attaque, « se préparer à une longue guerre au nord ».

La frontière nord entre Israël et le Liban est une préoccupation grandissante de Tsahal, l’armée israélienne, où les membres de l’organisation, campés au sud Liban, constituent une menace directe et permanente pour les villages israéliens frontaliers.

Anachinfos.net

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.