Bourde ou provocation diplomatique suédoise ? En réagissant aux déclarations du ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Liberman, son homologue suédoise, la ministre Margot Wallstrom, s’est permise de donner des leçons de morale à Israël en oubliant le passé nazi du fondateur de l’enseigne Ikéa.

La ministre suédoise a déclaré jeudi qu’elle serait « heureuse d’envoyer à M. Liberman un meuble Ikea à assembler ». « Il comprendra que cela nécessite un partenaire, de la coopération et un bon manuel « , a-t-elle poursuivi ironiquement.

Auparavant, le chef de la diplomatie israélienne a déclaré jeudi que le Moyen-Orient était plus complexe que « l’assemblage d’un meuble ikea », suite au rappel par Israël de son ambassadeur en Suède, après que le pays européen a décidé de reconnaitre officiellement l’Etat de Palestine.

En 2011, la télévision suédoise avait révélé que les services secrets suédois avaient lors de la Seconde guerre mondiale un dossier personnel sur le fondateur d’Ikéa, Ingvar Kamprad, fiché en tant que « nazi actif ».

Le jeune Kamprad alors âgé de 17 ans recrutait activement des nouveaux membres pour l’organisation fasciste « Nouveau Mouvement suédois » et le mouvement nazi « Lindholm ».

En réponse à la reconnaissance d’un État palestinien par le gouvernement suédois, Israël a rappelé son ambassadeur en Suède, Isaac Lachman, pour des « consultations ».

Katty Scott – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Laisser un commentaire