A la rencontre des jeunes du Bac Bleu Blanc 2014 !Article Précédent
Etre invité pendant 'HanoukaArticle Suivant

La vision futuriste d’Israël de Zeev Sternhell

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
La vision futuriste d’Israël de Zeev Sternhell

Zeev Sternhell, professeur de science politique et membre fondateur de « La paix maintenant », recevant la médaille d’officier des Arts et des Lettres des mains de l’Ambassadeur de France en Israël, a, dans son discours, précisé ce qu’est à ses yeux la nation.

Une causerie qui n’a d’autre objectif que d’indiquer son farouche combat contre le projet de loi israélien, et de droite, établissant l’Etat d’Israël comme « Etat nation du peuple juif ».

Un texte qui a plu, semble t-il, à Charles Enderlin qui l’a aussitôt partagé sur son blog. Faut-il en conséquence s’étonner que les informations données par ce « professionnel’’ dépeignent l’Etat d’Israël toujours sous un mauvais angle ?

Reportages et rubriques qui incitent, évidemment, les autorités françaises à ne décorer que les Israéliens qui paraissent être des ‘’humanistes’’ luttant contre l’extrême droite, voire le fascisme que l’on trouve, comme chacun s’en doute, à chaque coin de rue en ce pays !

En arrivant en France en 1946 à l’âge de onze ans, Zeev Sternhelldécouvre un pays qui est à ses yeux une « communauté des citoyens », avec ses « phénomènes extraordinaires, difficilement imaginables: la liberté et la laïcité » : « (…) un monde où l’on peut dire ce qu’on veut, où un journal dit le contraire de ce qu’affirme un autre et tous les deux ne craignent pas de trainer dans la boue ministres et députés, où les élections ne sont pas truquées et le mensonge et la peur ne gouvernent pas la vie de tous les jours. (…) une école où on ne sait rien des convictions religieuses des enfants et de leurs parents ».

Incontestablement, tout le contraire de ce qu’est, à son avis, une nation !

« Pour les nationalistes, la nation est comme un arbre dont chaque branche et chaque feuille ne doivent leur existence qu’à l’existence de l’arbre. Et cet arbre est planté dans un sol particulier, il en tire sa sève. La nation vient du fond des âges, ce n’est pas une société à actions à laquelle on adhère ou d’où l’on peut se retirer ou être exclu ».

A analyser ses propos sur la France de 1946, chacun aura du mal à y retrouver la France d’aujourd’hui !

– Peut-on y dire, de nos jours, ce que l’on veut ? Peut-on, par exemple, y blâmer librement l’Islam ou être pro-israélien ?

– Quels journal, radio ou chaîne télévisuelle, autres que communautaires, oseraient contredire la vision anti-israélienne et islamophile du politiquement correct ?

– Quels députés ou ministres oseront afficher leur islamophobie (leur peur de l’Islam) et se placer en défense de l’Etat du peuple juif avant de dénombrer les électeurs de leurs circonscriptions allant dans ce sens et leur assurant une réélection ?

– Une réaction compréhensible au vu du politiquement correct mensonger qui gouverne et qui diffuse à l’échelle nationale la peur dans le cœur de plus en plus de Juifs Français.

– Et pour finir, une école publique où seules les convictions musulmanes s’affichent sans peurs. Les croyances juives ne se retrouvant plus que dans les écoles privées de la communauté et les crèches, exemple parmi d’autres, voyant leurs interdictions dans les lieux publiques s’étendre au niveau national, écoles comprises.

Bref ! Une « communauté des citoyens » français qui fait peur et ne donne nulle envie de s’y joindre ! Une France qui disparaît peu à peu car n’ayant pas su défendre son patrimoine culturel, ses valeurs, son passé. En un mot, sa colonne dorsale ‘’tirant sa sève du fond des âges’’ et qui malgré tout garantira, parce que ayant des racines démocratiques, des droits égaux à chacun de ses citoyens, quels qu’ils soient !

C’est le modèle de cette France qui disparaît que Zeev Sternhell veut imposer à l’Etat d’Israël en le forçant à oublier la raison de sa renaissance.

A savoir, être l’état du peuple juif, seul refuge de la planète en mesure d’assurer une certaine quiétude aux juifs. Notamment à ceux qui, de plus en plus nombreux, quittent cette France (mais pas seulement) qui plaît tant à ce gauchiste forcené décelant du fascisme dans chaque geste que fait la droite.

Publié par Victor Perez

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
Mishkan Ashdod Culture

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël