Hamas - Déclaration du porte-parole du Quai d'OrsayArticle Précédent
Avraham Azoulay : sera il le premier francophone à nous représenter à la knesset ?Article Suivant

« Antisemitox » : un faux médicament pour faire le buzz contre l’antisémitisme

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
« Antisemitox » : un faux médicament pour faire le buzz contre l’antisémitisme

Par Louis Hamet, publié dans Métro le 16 décembre 2014

DISCRIMINATION – L’organisation juive européenne lance mardi une campagne décalée pour lutter contre le racisme. Elle propose sur son site ses pastilles d' »Antisemitox », « le premier traitement contre l’antisémitisme ».

« On peut enfin guérir de son antisémitisme », vante un médecin tout sourire sur l’affiche présentant « Antisemitox ». Depuis mardi 16 décembre 2014, 10.000 boîtes de ce « premier traitement contre l’antisémitisme » sont proposées en ligne, à partir de 5 euros, sur le site Internet de l’OJE, une association fondée il y a quelques mois, qui regroupe quelques centaines d’adhérents et qui lance ainsi une campagne aussi décalée que osée pour lutter contre l’antisémitisme.

Une « très bonne idée, sympathique et indolore »

Chaque boîte d’Antisemitox contient trois bonbons au miel, un faux patch, ainsi que le texte de loi qui rappelle ce qu’encourent les personnes exprimant leur antisémitisme. « Le miel contenu dans les pastilles agit immédiatement en adoucissant les paroles et les comportements antisémites dès l’apparition des premiers symptômes : insultes, jurons, comportements agressifs, délires révisionnistes, gestes de la quenelle, fièvre du vendredi soir (shabbat fever), antisionisme », écrit sur son site l’OJE. Cette association fondée il y a quelques mois, qui regroupe quelques centaines d’adhérents, assure que « tous les dons récoltés par cette opération exceptionnelle serviront à financer » son « plan de lutte contre l’antisémitisme ».

Dans les colonnes du Parisien mardi, le publicitaire à l’origine de cette campagne, Franck Tapiro (un ancien conseiller de Nicolas Sarkozy), explique qu’il espère faire le buzz sur les réseaux sociaux en créant un « électrochoc ». « On parle souvent de l’humour juif, alors pourquoi ne pas l’utiliser pour défendre la communauté juive ? », souligne de son côté auprès du quotidien le président de l’OJE, Jean-Claude Zerat. Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Roger Cukierman, salue quant à lui « une très bonne idée, sympathique et indolore ». Même s’il « doute que ce placebo guérisse les cas les plus graves ». Tous vont maintenant scruter la réaction des internautes.

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
Mishkan Ashdod Culture

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël