Netanyahu aux juifs de France: « Israël est votre foyer », Je suis Charlie, Cacher aussi et solidarité !Article Précédent
Rassemblement de solidarité à Jérusalem dimanche 11 janvier à 14hArticle Suivant

France Vincennes : Rudy Haddad, otage du supermarché cacher raconte leur calvaire !

Espacement de ligne+- ATaille du texte+- Imprimer cet article
France Vincennes : Rudy Haddad, otage du supermarché cacher raconte leur calvaire !

Rudy Haddad se trouvait dans l’hyper cacher pour faire ses courses lorsque Amedy Coulibaly est entré dans le magasin tirant à la mitraillette. Il raconte comment il a réussi a se cacher dans le sous sol du magasin, puis dans la chambre froide avec une femme et un bébé. Il décrit les heures effrayantes qu’il a passé jusqu’a l’arrivée des sauveteurs. « c’est un miracle que j’en sois sorti vivant » je vais faire une prière spéciale pour remercier Achem ! Cliquer sur l’image pour voir la vidéo !hyper cacher

Ilan a eu le bon réflexe. Vendredi 9 janvier, peu avant 13h, le jeune homme fait les courses dans son quartier, au « hyper casher » de la porte de Vincennes. Shabat, le jour de prière juif va commencer dans quelques heures. Accompagné par son fils de trois ans et demi, le jeune papa fait ses dernières emplettes. Sa femme est restée à la maison.

Coulibaly entre dans l’épicerie.. Et tire

C’est le moment où Amedy Coulibaly fait irruption dans l’épicerie et tire à la kalachnikov. Le père et son fils vont se cacher dans la chambre froide, selon deux de leurs proches interrogés par l’AFP. Au moins trois autres personnes les accompagnent.

Il enlève vite son blouson et le donne à son fils pour le protéger du froid polaire. Avec les autres otages cachés, ils resteront dans la chambre froide pendant près de cinq heures. La mère d’Ilan, que l’AFP a rencontrée, sait très vite que son fils et son petit-fils sont cachés et décide de ne pas chercher à entrer en contact avec eux, même par texto, pour ne pas risquer d’attirer l’attention des assaillants.

Localisés par les enquêteurs grâce au portable

Le numéro d’Ilan est transmis aux forces de l’ordre. Grâce à ce numéro les policiers arriveront à localiser le portable d’Ilan et à savoir où le groupe caché se trouve dans l’épicerie. Ce renseignement a peut-être contribué à les épargner au moment de l’assaut des forces de l’ordre où «vraisemblablement», selon le procureur, aucun otage n’a été tué.

Ilan, lui, était débriefé dans la soirée vendredi par les services de renseignement. Après avoir passé plusieurs heures morte d’angoisse dans l’après-midi, sa mère essayait de retrouver son souffle après «avoir pris un immeuble sur la tête».

Sources Mako.co.il et 20 minutes

0 Commentaire

Pas de Commentaires Cet article n'a pas encore été commenté

Désolé, soit quelqu'un a pris tous les commentaires et s'est enfuit avec, soit personne n'en a encore laissé!

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

S'inscrire à la newsletter AshdodCafé.com

S'inscrire
Mairie Ashdod
Joseph Sitruk Avocat
Bella Ligna
Mairie Ashdod Culture
Cal Auto
Immobilier Low Cost
Mishkan Ashdod Culture

Fil d’info 24h/24h en direct d’Israël