Il est fréquent que lorsqu’une mère donne un ordre à son enfant, il se rebelle, prétextant que c’est toujours à lui et jamais aux autres qu’elle présente ses requêtes. L’enfant devrait au contraire s’empresser d’obéir à sa mère avec un profond sentiment de joie d’avoir mérité d’accomplir une mitsva si grande et si précieuse qui lui assure une récompense dans ce monde comme dans l’autre.

Pour consulter le dossier complet et les sources : La Quoti Halakhique


Cette halakha est dédiée à la guérison complète et totale de Messaouda bat Sim’ha, de Avner ben Sim’ha et de Ma’ayane bat Yael ainsi qu’à l’élévation de l’âme de Louïsa bat ‘Hanna et de ‘Haïm ben Mordekhaï.

Laisser un commentaire