#Chabbat Chalom

En général, pour les mitsvot de l’homme envers Hashem, il est nécessaire d’avoir l’intention de réaliser la mitsva (kavana) pour être vraiment acquitté de la mitsva. Certains disent qu’il en est de même pour le kiboud av vaem, parce que cette mitsva est à la fois une mitsva vis-à-vis d’autrui (qui ne nécessite donc pas de kavana) et vis-à-vis d’hachem d’où la nécessité d’avoir la kavana de respecter ses parents. Il faudra donc penser lorsqu’on sert ses parents :  » je respecte mes parents avec l’intention de faire cette mitsva de kiboud av vaem ».

Pour consulter le dossier complet et les sources : La Quoti Halakhique


Cette halakha est dédiée à la guérison complète et totale de Messaouda bat Sim’ha, de Avner ben Sim’ha et de Ma’ayane bat Yael ainsi qu’à l’élévation de l’âme de Louïsa bat ‘Hanna et de ‘Haïm ben Mordekhaï.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.